Radioprotection : Les membres du Conseil de régulation de l’Arsn installés

Pr Kouassi Gofri Marie Chantal,  directrice générale de l’Autorité de radioprotection, de sûreté et sécurité nucléaires (Arsn). (DR)
Pr Kouassi Gofri Marie Chantal, directrice générale de l’Autorité de radioprotection, de sûreté et sécurité nucléaires (Arsn). (DR)
Pr Kouassi Gofri Marie Chantal, directrice générale de l’Autorité de radioprotection, de sûreté et sécurité nucléaires (Arsn). (DR)

Radioprotection : Les membres du Conseil de régulation de l’Arsn installés

Le 11/08/20 à 20:28
modifié 11/08/20 à 20:28
Sept membres du Conseil de régulation de l’Autorité de radioprotection, de sûreté et sécurité nucléaires (Arsn) ont officiellement été installés au cours d’une cérémonie présidée par le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Aka Aouélé. C’était le mercredi 05 août, au siège de l’Arsn à la Riviera Palmeraie.

Créée par la loi n°2013-701 du 10 octobre 2013 portant sûreté et sécurité nucléaire et protection contre les dangers des rayonnements ionisants, l’Autorité de radioprotection, de sûreté et de sécurité nucléaires est une autorité administrative indépendante.

Elle a pour mission la protection de la population et de l’environnement contre les effets nocifs qui résulteraient d’une mauvaise utilisation des rayonnements ionisants.

Nommés au Conseil des ministres du 5 février dernier, les sept membres du Conseil de régulation de l’Arsn ont reçu les instructions du premier responsable de la santé pour mener à bien leur mission.

« Ainsi, en plus de votre mission standard énoncée dans les décrets, l’Arsn aura plus de mérite à répondre à un autre défi, celui de mieux faire connaître à la population les avantages et les inconvénients des rayonnements ionisants », a-t-il instruit. Tout en saluant les journées portes ouvertes organisées dans cette optique.

Bien avant, Dr Aka Aouélé a rappelé les missions de l’Arsn. « Elle conseille, sensibilise, contrôle et veille à la conformité des installations et des activités, en adéquation avec les enjeux nationaux, régionaux et internationaux. L’Arsn constitue une autorité administrative indépendante de régulation et de règlementation pour la dignité et la protection nationale ».

Au nom de ses collaborateurs, le Pr Kadjo Kouamé, président du Conseil de régulation, a adressé des mots de remerciement au Chef de l’État ivoirien pour la confiance placée en eux. Avant d’exprimer sa profonde gratitude au premier responsable de la santé.

« C’est la première fois qu’une telle autorité est mise en place. Nous sommes résolus à mettre tout en œuvre pour être à la hauteur. Car le travail de régulation est un travail collégial », a-t-il dit.

Quant à la directrice générale de l’Arsn, Pr Kouassi Gofri Marie Chantal, elle a exprimé son engagement à faire de cette autorité une référence. « Permettez-moi de saisir cette occasion pour exprimer devant vous l’engagement solennel de la direction générale et de tous ses collaborateurs à faire de l’Arsn, sous la conduite du Conseil de régulation, une référence pour la population ivoirienne en matière de radioprotection, de sûreté et sécurité nucléaires », s’est-elle engagée.

Deux organes composent l’Arsn. Il s’agit de du Conseil de régulation et de la Direction générale.


Le 11/08/20 à 20:28
modifié 11/08/20 à 20:28

LES + POPULAIRES

Maladies non transmissibles : Aka Aouélé réitère l’engagement du gouvernement dans la lutte Obsèques de Laurent Mandjo : Prêtres et laïces reconnaissants à Dieu Coopération militaire : La France affecte un nouvel attaché de sécurité intérieure en Côte d’Ivoire