Lutte contre le cancer : Une structure bancaire équipe six centres de dépistage

La remise symbolique du matériel médical. (DR)
La remise symbolique du matériel médical. (DR)
La remise symbolique du matériel médical. (DR)

Lutte contre le cancer : Une structure bancaire équipe six centres de dépistage

Le 04/08/20 à 12:40
modifié 04/08/20 à 12:40
Dans le cadre de la lutte contre le cancer du sein et du col de l’utérus en Côte d’Ivoire, Banque atlantique a fait un don de matériels de santé au Programme national de lutte contre les cancers (Pnlca).

Ce don est composé d'un lot d’appareils de cryothérapie destinés à équiper six centres de dépistage du cancer opérationnels dans des villes de l’intérieur du pays. Il s'agit notamment, des communes d’Adzopé, Agnibilékro, Akoupé, Bettié, Bouna et Tanda.

L'objectif est de stopper la progression du cancer par le traitement des lésions précancéreuses.

La remise officielle de l’important lot de matériel médical s’est déroulée, récemment, à Abidjan, en présence du Pr Innocent Adjobi et de M. Arsène Coulibaly, respectivement directeur-coordonnateur du Pnlca et directeur général de ladite banque.

Selon M. Coulibaly, « la structure bancaire se mobilise pour la sensibilisation des femmes à la dangerosité des cancers auxquels elles sont le plus exposées, les incitant à opter pour le dépistage volontaire afin d’augmenter leur chance de guérison en cas de maladie ».

Il a rappelé que c'est aussi un engagement renouvelé de sa structure aux côtés du Pnlca dans la lutte contre les deux formes de cancer les plus mortels pour la femme. Déjà en 2017, a-t-il ajouté, le soutien de la banque avait permis l’acquisition d’équipements médicaux pour le Chu de Bouaké, les Chr de Daloa et Séguéla ainsi que le renforcement des capacités d’actions de 50 médecins et personnels soignants.

Pour sa part, Pr Innocent Adjobi, directeur-coordonnateur du Pnlca, a affirmé : « la gratuité des examens et des soins rendue possible par la banque lors de cette opération, permettra assurément d’améliorer le taux de fréquentation des six centres de dépistage ciblés. Les frais précédemment exigés pour le dépistage volontaire, constituaient un frein pour les femmes concernées ».

L’entreprise citoyenne réaffirme ainsi son ambition en matière d’actions sociales dans la droite ligne des initiatives du groupe Bcp qui prennent forme à travers des projets mis en œuvre dans les pays de la zone Uemoa et en Guinée.

Source : Sercom


Le 04/08/20 à 12:40
modifié 04/08/20 à 12:40

LES + POPULAIRES

Ambassades des États-Unis: 170 femmes dirigeantes reçoivent des parchemins de fin de formation Prière œcuménique: Des femmes des confessions religieuses du district d’Abidjan prient pour la consolidation de la paix en Côte d'Ivoire Élection du secrétaire national de la Cnesup : Des enseignants sollicitent la candidature de Kouia Oulou Franck Wilfried