Baptême de promotion : Plus de 1000 fonctionnaires de police prennent fonction

Le ministre de tutelle pose avec les 3 majors et leurs responsables. (Dgpn)
Le ministre de tutelle pose avec les 3 majors et leurs responsables. (Dgpn)
Le ministre de tutelle pose avec les 3 majors et leurs responsables. (Dgpn)

Baptême de promotion : Plus de 1000 fonctionnaires de police prennent fonction

L’Ecole de police d’Abidjan a servi de cadre, lundi, à une double cérémonie.
Ils sont 1049 fonctionnaires de police qui ont reçu leurs épaulettes à l’issue d’une formation à l’Ecole de police d’Abidjan (Epa). Ces fonctionnaires de police qui sont aptes à servir l’Etat de Côte d’Ivoire, ont reçu leurs épaulettes ce lundi 3 août 2020, en présence du ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Diomandé Vagondo.

Ces récipiendaires font partie de deux promotions. La première est celle des sous- officiers de police de la promotion 2019-2020 qui a pour nom « feu Adjudant de police Koné Vamara ». Elle a un effectif de 997 dont 115 femmes. Le major, Dali Koudou Franck, a obtenu une moyenne de 15,65/20. A l’issue du conseil de classe, 4 élèves sous-officiers de police ont été proposés au redoublement pour un cas de maladie et les trois autres cas pour indiscipline caractérisée, absences irrégulières, répétées et prolongées.

Le major des sous-officiers recevant ses épaulettes. (Dgpn)
Le major des sous-officiers recevant ses épaulettes. (Dgpn)



La seconde promotion est celle du corps des officiers de police et commissaires de police issus du concours professionnel spécial. Le major des officiers de police, Kouassi Brou Christophe, avec un effectif de 36 agents dont 3 femmes, a obtenu une moyenne de 15,11/20. Pour les commissaires de police avec un effectif de 16 dont 3 femmes, le major, Kikpo Jeannot, a obtenu une moyenne de 15,45/20.

A en croire le directeur de l’Ecole de police d’Abidjan, le commissaire divisionnaire major de police Diakité Aboubacar Siriki, cette cérémonie revêt un caractère particulier. « La promotion d’élèves sous-officiers de police qui recevra sous peu son baptême, par Monsieur le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, a été formée sur deux périodes : l’une normale qui a duré 11 mois et l’autre caractérisée par la pandémie du Covid-19. Enfin, la cérémonie est particulière parce que pour la première fois, l’on assiste à une sortie de stagiaires commissaires et officiers spéciaux en même temps qu’une promotion ordinaire d’élèves », a-t-il précisé.

L’extension du réfectoire des élèves, la construction d’une piscine, l’amélioration des conditions d’hébergement, de restauration des élèves, l’appui au renforcement des infrastructures immobilières et sportives étaient au menu des préoccupations.

Revenant sur l’esprit de discipline et la détermination des apprenants, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Diomandé Vagondo, a dit sa gratitude au directeur de l’école de police, Diakité Aboubacar Siriki, au sous-directeur de la Formation continue et du perfectionnement, Gnazalé Séraphin et aux différents membres de l’encadrement.

A l’endroit du directeur général de la Police nationale, l’Inspecteur général de police, Kouyaté Youssouf, la tutelle a mis l’accent sur son esprit de patriotisme qui a conduit à une franche collaboration entre la police et sa population dans le cadre des missions de police de proximité.

Daniel Assouman (Correspondance particulière)



LES + POPULAIRES

Maladies non transmissibles : Aka Aouélé réitère l’engagement du gouvernement dans la lutte Obsèques de Laurent Mandjo : Prêtres et laïces reconnaissants à Dieu Coopération militaire : La France affecte un nouvel attaché de sécurité intérieure en Côte d’Ivoire