Cinéma-Fespaco/Délégué général depuis plusieurs années: Ardiouma Soma passe le témoin à Timibé Gervais Hien

Ardiouma Soma (extrême gauche) lors de son passage à Abidjan à l’occasion du Festilag 2018. (DR)
Ardiouma Soma (extrême gauche) lors de son passage à Abidjan à l’occasion du Festilag 2018. (DR)
Ardiouma Soma (extrême gauche) lors de son passage à Abidjan à l’occasion du Festilag 2018. (DR)

Cinéma-Fespaco/Délégué général depuis plusieurs années: Ardiouma Soma passe le témoin à Timibé Gervais Hien

Ardiouma Soma, Délégué général du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), a parcouru l’Afrique et le monde pour positionner l’événement panafricain. Homme-orchestre, il a brillamment piloté les 50 ans du Fespaco tenus du 23 février au 2 mars 2019. Non sans avoir apporté son appui à plusieurs festivals sur le continent.

Appelé à faire valoir ses droits à la retraite depuis le 27 juillet, c’est l’ex-patron de la Commission «Communication et Publication» aux différentes éditions de la biennale du cinéma africain, Timibé Gervais Hien, qui est désormais le Délégué général par intérim du Fespaco.

Une nouvelle page s’ouvre donc sur le festival panafricain qui, pendant des décennies, a été marqué par la personnalité de ce grand homme de cinéma qui a consacré sa vie à la promotion du cinéma africain.

Un hommage lui avait déjà été rendu, en 2018, lors de de la 7ème édition du Festival International du film des lacs et lagunes (Festilag). «Cette année, le festival rend un vibrant hommage au patron du Fespaco. Ce dernier a consacré toute sa vie à la promotion du cinéma africain. Nous saluons le parcours exceptionnel et exemplaire d’Ardiouma Soma pour l’émergence d’un cinéma professionnel en Afrique», avait alors témoigné Naky Sy Savané, l’initiatrice du Festilag.

Plusieurs cinéastes ont également rendu un hommage appuyé à l’ex-patron du Fespaco. Selon eux, Ardiouma Soma a su regrouper tous les cinéastes autour du Fespaco. Il a su surtout, rassurent-ils, réunir l’ancienne et la nouvelle génération de cinéastes africains.

Sous l’impulsion de l’ex-délégué, les femmes ont été au cœur du Fespaco et du cinéma africain, notamment avec les Journées cinématographiques de la femme africaine (Jcfa) et les Celebrities Days de la promotrice Georgette Paré.


LES + POPULAIRES

Maladies non transmissibles : Aka Aouélé réitère l’engagement du gouvernement dans la lutte Obsèques de Laurent Mandjo : Prêtres et laïces reconnaissants à Dieu Coopération militaire : La France affecte un nouvel attaché de sécurité intérieure en Côte d’Ivoire