Coopération multilatérale : Le gouvernement et le Pnud préparent le cadre de collaboration 2021-2025

Une coopération Pnud-Côte d'Ivoire qui se traduit par des actes concrets. (DR)
Une coopération Pnud-Côte d'Ivoire qui se traduit par des actes concrets. (DR)
Une coopération Pnud-Côte d'Ivoire qui se traduit par des actes concrets. (DR)

Coopération multilatérale : Le gouvernement et le Pnud préparent le cadre de collaboration 2021-2025

Le 03/08/20 à 19:22
modifié 03/08/20 à 19:22
La ministre du Plan et du Développement, Nialé Kaba, a présidé, hier, au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire, en présence de la Représentante résidente du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), Carol Flore-Smereczniak, la cérémonie d’ouverture des travaux de l’atelier national de planification stratégique du programme de coopération entre le gouvernement et l’institution onusienne.

Pendant deux jours, les échanges devront permettre d’identifier de façon participative les priorités stratégiques et les axes d’intervention du programme pays 2021-2025 du Pnud. Cela passe par l’appropriation du cadre de coopération par les parties prenantes, la connaissance des défis et les solutions de développement et l’établissement de la théorie du changement afférant au nouveau Cadre de partenariat pour le développement (Cpd).

Les travaux visent également à définir les axes d’intervention et les offres de services du Pnud, conformément aux orientations stratégiques du Système des Nations unies pour le développement (Snud). En plus de la définition du cadre des résultats et des ressources du Programme pays, l’atelier va permettre d’amorcer les discussions et réflexions sur la stratégie de mobilisation des ressources et les modalités de mise en œuvre.

À l’ouverture des travaux, la ministre Nialé Kaba a salué la fructueuse collaboration entre le gouvernement et le Pnud qui s’est matérialisé notamment par la définition de 45 projets du Cpd 2017-2020 autour des axes prioritaires du Plan national de développement (Pnd) 2016-2020. À en croire la ministre, ces projets ont amélioré les conditions de vie des populations, notamment en termes d’accès aux infrastructures sociaux de base.

Nialé Kaba a donc invité les participants à poursuivre les réflexions autour des piliers du Pnd 2021-2025 en cours d’élaboration, surtout sur les points concernant la transformation structurelle de l’économie, le renforcement du capital humain et des infrastructures sociales de base, entre autres.

Carol Flore-Smereczniak a, elle, sollicité l’implication personnelle de chacun des participants à l’effet de permettre un meilleur ciblage des activités prioritaires. Surtout que « la pandémie de coronavirus a montré la faiblesse des systèmes socio-politiques, économiques et sociaux », a-t-elle souligné.

Carol Flore-Smereczniak a également fait savoir que son institution entend renforcer sa collaboration avec les organisations de la société civile et le secteur privé. La Représentante résidente du Pnud a indiqué qu’au 31 juillet dernier, 22,320 milliards de FCfa (un plus de 40 millions de dollars) ont été injectés dans les activités du cadre de coopération 2017-2020 estimées à plus de 26 milliards de FCfa (52,1 millions de dollars).

Un fonds qui était alloué à la gouvernance démocratique et au développement inclusif.


Le 03/08/20 à 19:22
modifié 03/08/20 à 19:22

LES + POPULAIRES

Maladies non transmissibles : Aka Aouélé réitère l’engagement du gouvernement dans la lutte Obsèques de Laurent Mandjo : Prêtres et laïces reconnaissants à Dieu Coopération militaire : La France affecte un nouvel attaché de sécurité intérieure en Côte d’Ivoire