Société civile: La plateforme GSE veut contribuer à l’élaboration des différents politiques pour une société plus juste

Mesmin Komoé président du GSE (Bavane)
Mesmin Komoé président du GSE (Bavane)
Mesmin Komoé président du GSE (Bavane)

Société civile: La plateforme GSE veut contribuer à l’élaboration des différents politiques pour une société plus juste

Le 03/08/20 à 20:26
modifié 03/08/20 à 20:26
Les organisations de la société civile dans leur mission jouent un rôle central dans la compréhension de la réalité. Il leur revient de peser davantage dans le débat public et de permettre aux citoyens de faire entendre leur voix. Ce rôle, selon le Groupe Solidarité-Egalité (GSE), n’est pas bien joué par des organisations de la société civile ivoirienne. Raison pour laquelle, elle vient se lancer pour insuffler un nouveau dynamisme afin de développer de bonnes relations de collaboration entre les différentes organisations de la société civile, de sorte que la Côte d’Ivoire à l’image de certains pays, ait une société civile forte.

A cet effet, Selon Mesmin Komoé, président de la dite plateforme, le Gse va procéder à sa sortie officielle dans ce mois d’août. Il l’a annoncé le lundi 3 aout 2020, lors d’une rencontre avec la presse, dans les locaux de la Mutuelle générale des fonctionnaires de Côte d’Ivoire (Mugefci) au plateau.

A l’en croire, cette organisation de la société civile vient pour contribuer à avoir une société plus juste. Agir pour asseoir une société à laquelle aspire tous les citoyens. « Nous allons contribuer et surtout prendre notre place dans l’élaboration dans les différentes politiques, programmes et projets de société pour gouverner la Côte d’Ivoire. Nous allons également suivre et évaluer les différents programmes et politiques dans la gouvernance de notre pays. Au besoin, nous allons donner notre point de vue sur toutes les questions nationales et internationales aussi bien de la vie civile, politique et économique », a-t-il indiqué.

Pour réussir cette mission dira-t-il, le Gse va prendre distance avec tout ce qu’il y a comme chapelle politique. « C’est ce qui nous donnera la force pour poser les problèmes tel que l’ivoirien les ressentent. Nous allons nous faire entendre. Pour ce faire, nous procèderons par des déclarations, conférences de presse, sit-in, marches etc. Il s’agira pour nous de dénoncer, parler proposer pour améliorer la vie du citoyen ivoirien », a-t-il insisté.

Le Groupe Solidarité égalité, à l’en croire, revendique 21 organisations. Des groupements formels majoritairement constitués de fonctionnaires et agents de l’Etat de Côte d’Ivoire et des structures syndicales de tous les milieux. Notamment, éducatif, santé, finance et qui partagent les mêmes visions.

Le 03/08/20 à 20:26
modifié 03/08/20 à 20:26

LES + POPULAIRES

Appui aux jeunes diplômés marocains en Côte d’Ivoire: Le Conseil des résidents offre des kits scolaires Boundiali/Autonomisation de la femme : 40 coopératives de femmes équipées Examen de certification au diplôme d’État : 2154 étudiants composent à l’Infas