Lutte contre le Covid-19 : Le manque d’hygiène dans le transport du pain relevé par le GSE

Le transport du pain à moto et à vélo décrié par la plateforme GSE. (DR)
Le transport du pain à moto et à vélo décrié par la plateforme GSE. (DR)
Le transport du pain à moto et à vélo décrié par la plateforme GSE. (DR)

Lutte contre le Covid-19 : Le manque d’hygiène dans le transport du pain relevé par le GSE

Le 31/07/20 à 16:52
modifié 31/07/20 à 16:52
Dans une lettre adressée au ministre de la Santé et de l’Hygiène publique en date du mardi 28 juillet 2020, la plateforme dénommée Groupe Solidarité Egalité (Gse) a dénoncé ce qu’elle appelle « un véritable manque d’hygiène dans le transport et la vente du pain ». Qui, selon elle, prend tout son ampleur dans la crise sanitaire liée au Covid-19.

Le Gse dirigé par Mesmin Komoé, est une plateforme de la société civile dont l’objectif est de lutter pour la défense, le développement des droits, et des libertés des populations et des syndicats.

Cette plateforme, dans son courrier, a indiqué constater avec regret le manque d’hygiène dans le transport du pain. Le transport qui se fait soit à moto, soit à vélo, sans aucune couverture de protection. Pour le Gse, il est extrêmement inquiétant d’assister à une telle pratique. Il fait remarquer que dans ces conditions de transport, des spores de moisissure pourraient éventuellement altérer la qualité du pain.

Pour lui, c’est toute la chaîne de distribution jusqu’au dernier consommateur qui serait ainsi exposée. A l'en croire, selon des experts en nutrition, le pain commercialisé dans des conditions insalubres maintien un niveau d’humidité assez élevé, avec une contamination éventuelle de la mie.

« Egalement, la commercialisation de cet aliment de grande consommation se fait dans des conditions peu hygiéniques. Il est fréquent de voir des dames aux abords des voies, des marchés, des écoles, espaces publics et autres lieux de grand rassemblement en vente libre du pain (pain-condiments). Malheureusement, les tout-petits qui en consomment sont ainsi exposés aux maladies gastriques qui pourraient avoir des incidences sur leur croissance, voire la qualité de vie », fait remarquer le Gse.

Ajoutant, il relève que la situation sanitaire liée à la pandémie à Covid-19 inquiète davantage les populations, car selon la plateforme, le virus qui se transmet par voie aérosole présente ainsi un vrai danger pour tous. De ce fait, le Gse relève que l’on peut alors contracter la maladie par simple contact, et dire que le pain représente un facteur de transmission, est un euphémisme.

Pour terminer, le Gse pense que des mesures urgentes voire drastiques devraient être prises, notamment des campagnes de sensibilisation par voie de presse et des médias (publics et privés).


Le 31/07/20 à 16:52
modifié 31/07/20 à 16:52

LES + POPULAIRES

Lutte contre la Covid-19 : Le Guichet unique du commerce extérieur offre 133 500 cache-nez Education : D’importants équipements offerts au groupe scolaire Phare de Grand-Bassam Présidentielle 2020 : Des chefs coutumiers et hommes de Dieu prient pour la paix en Côte d’Ivoire