Crise sanitaire de Covid-19 : Le port autonome de San Pedro, résilient, poursuit ses objectifs

Le directeur général du Pasp, Hilaire Lamizana (au premier plan) conduit avec dextérité une belle stratégie qui permet à la structure portuaire de faire face aux impacts de la crise sanitaire. (Dr)
Le directeur général du Pasp, Hilaire Lamizana (au premier plan) conduit avec dextérité une belle stratégie qui permet à la structure portuaire de faire face aux impacts de la crise sanitaire. (Dr)
Le directeur général du Pasp, Hilaire Lamizana (au premier plan) conduit avec dextérité une belle stratégie qui permet à la structure portuaire de faire face aux impacts de la crise sanitaire. (Dr)

Crise sanitaire de Covid-19 : Le port autonome de San Pedro, résilient, poursuit ses objectifs

Le 29/07/20 à 20:00
modifié 29/07/20 à 20:00
« Malgré le ralentissement du trafic au premier semestre, les activités au port autonome de San Pedro, comme ailleurs, se poursuivent. De plus, les projets de développement et de modernisation déjà en cours permettent à la direction générale de viser le cap de 10 millions de tonnes de trafic global en 2025 », indique la direction générale du Pasp dans un communiqué dont nous avons reçu copie.

La structure portuaire, à en croire la note d'information, a mis en œuvre une belle stratégie qui lui permet d’être résiliente aux impacts de la crise de Covid-19 et de poursuivre sereinement ses activités et ses objectifs. Par exemple, en ce qui concerne le trafic de cacao dont le Pasp est le premier port d’exportation au monde, les acteurs de la place portuaire, sous la houlette du directeur général Hilaire Lamizana, ont conjugué leurs efforts pour contenir les effets des mesures restrictives de riposte nationale contre la pandémie.

« Ces actions portent sur l’accroissement de la productivité jour, l’obtention de dérogations exceptionnelles pour la sécurisation des opérations de nuit et la mutualisation des moyens en vue de la compétitivité de la chaîne logistique terrestre et documentaire », précise la direction générale. Et d’ajouter que l’ensemble de ces actions auront permis d’accélérer l’évacuation des stocks disponibles, soit 471 067 tonnes au 30 avril 2020 en baisse de 5% par rapport à 2019.

Le trafic global au Port autonome de San Pedro est en baisse de de 12% comparativement à la même période en 2019. (Dr)
Le trafic global au Port autonome de San Pedro est en baisse de de 12% comparativement à la même période en 2019. (Dr)



Le trafic global de marchandises, grâce aux efforts de riposte déployés par l’autorité portuaire, n’a pas été aussi fortement impacté. En effet, il s’établit à 1 560 074 tonnes, en baisse de 12% comparativement à la même période en 2019, soit un écart de 208 636 tonnes.

Les exportations, les importations et le transbordement régressent respectivement de 4%, de 14% et de 30 %. Les escales sont en repli de 16 navires. Le trafic origine-destination, quant à lui, s’établit à 1 346 189 tonnes contre 1 445 244 tonnes à la même période en 2019, soit une baisse de 7%.

Le port autonome de San-Pedro a réalisé une belle performance au cours de l’année 2019 avec un trafic global évalué à 5.065.685 tonnes de marchandises, en hausse de 24% par rapport à 2018. Les trafics à forte valeur ajoutée pour l'économie nationale, appelés ‘’trafic d'origine-destination (import-export)’’, se sont accrus de 31 % (4.015.533 tonnes en 2019 contre 3.066.989 tonnes en 2018).



Le 29/07/20 à 20:00
modifié 29/07/20 à 20:00

LES + POPULAIRES

Développement personnel : Konan-Yahaut Cyriaque évoque les bienfaits du développement de la mémoire Bingerville/Conflit foncier : Une dizaine de blessés dont deux cas graves à M'bato-Bouaké Concours direct d’entrée à l’Ena en 2021/Cycle moyen supérieur : Les résultats de la phase de présélection disponibles