Don de sang : L’école de police d’Abidjan met plus de 400 poches de sang à la disposition du Cnts

Les élèves policiers se sont mobilisés pour répondre à l'appel du gouvernement. (Photo: MY)
Les élèves policiers se sont mobilisés pour répondre à l'appel du gouvernement. (Photo: MY)
Les élèves policiers se sont mobilisés pour répondre à l'appel du gouvernement. (Photo: MY)

Don de sang : L’école de police d’Abidjan met plus de 400 poches de sang à la disposition du Cnts

Le 29/07/20 à 19:54
modifié 29/07/20 à 19:54
Le policier ne sait pas que réprimer, il sait sauver et préserver des vies. Semble dire le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le général d’armée Vagondo Diomandé, qui a autorisé, le 29 juillet, une séance de don de sang dans l’enceinte de l’École nationale de police d’Abidjan (Enp). Où plus 400 élèves policiers ont donné un peu de leur sang pour sauver des vies.

Geste que le docteur Konaté Seydou, directeur du Centre national de transfusion sanguine (Cnts) salue à sa juste valeur. Puisque, explique-t-il, depuis la survenue de la pandémie du coronavirus en mars dans notre pays, la Côte d’ivoire a connu une chute drastique d’approvisionnement en produits sanguins.

Avec son corolaire de manque de sang dans les hôpitaux et les risques auxquels cette situation expose les malades. C’est pour cela que Dr Konaté s’est dit heureux de constater que la police répond favorablement à l’appel à la solidarité lancé par le gouvernement afin de susciter des efforts nationaux pour l’approvisionnement de sang dans les hôpitaux.

« En recueillant 400 poches de sang ce matin, l’école de police nous permet d’obtenir en un seul endroit, le prélèvement quotidien de toute la Côte d’Ivoire », s’est-il félicité. Avant d’expliquer que la Côte d’Ivoire doit encore faire des efforts pour atteindre l’autosuffisance en produit sanguin qui est de 240.000 poches de sang par an.

« Alors que nous sommes à 170.000 par an », commente Dr Konaté qui réitère son appel à toutes les forces vives de la nation. Il a saisi l’occasion pour traduire sa gratitude au commissaire divisionnaire major de police, Diakité Aboubacar Siriki, Directeur de l’École de police d'Abidjan, pour avoir mis ses locaux et la logistique à la disposition du Cnts. Une seconde phase du don de sang est prévue les prochains jours.


Le 29/07/20 à 19:54
modifié 29/07/20 à 19:54

LES + POPULAIRES

Appui aux jeunes diplômés marocains en Côte d’Ivoire: Le Conseil des résidents offre des kits scolaires Boundiali/Autonomisation de la femme : 40 coopératives de femmes équipées Examen de certification au diplôme d’État : 2154 étudiants composent à l’Infas