Lutte contre la Covid-19 : Quatre projets de loi adoptés par les députés

Le ministre Adama Coulibaly était face aux députés de la Commission des affaires économiques et financières. (DR)
Le ministre Adama Coulibaly était face aux députés de la Commission des affaires économiques et financières. (DR)
Le ministre Adama Coulibaly était face aux députés de la Commission des affaires économiques et financières. (DR)

Lutte contre la Covid-19 : Quatre projets de loi adoptés par les députés

Le 29/07/20 à 10:09
modifié 29/07/20 à 10:09
Les députés de la Commission des affaires économiques et financières ont adopté, à l’unanimité le 16 juin, à l’Hémicycle, quatre projets de loi relatifs aux ordonnances prises par le Chef de l’État, Alassane Ouattara, pour atténuer l’impact de la pandémie du coronavirus sur la vie des populations. Il s’agit des ordonnances n° 2020-383 du 15 avril 2020, portant création, attributions, organisation et fonctionnement du Fonds de soutien aux grandes entreprises dénommé Fsge Covid-19 ; du Fonds de soutien aux petites et moyennes entreprises (Fspme Covid-19) ; du Fonds spécial de solidarité et de soutien d’urgence humanitaire ; du Fonds spécial de solidarité Covid-19 ; du Fonds d’appui aux acteurs du secteur informel.

Dans son exposé sur le Fonds d’appui aux acteurs du secteur informel, le ministre de l’Économie et des Finances, Adama Coulibaly, a indiqué que l’ordonnance a été adoptée pour faire face à la crise de la pandémie qui a eu un impact perceptible sur l’économie nationale pour avoir provoqué une baisse drastique des activités de nombreux secteurs clés. Adama Coulibaly a annoncé qu’un plan de soutien économique, social et humanitaire de 1700 milliards de FCfa a été mis en place pour la préservation des outils de production et des emplois.

Pour ce qui est du projet de loi sur le Fonds de soutien aux Pme, Fspme Covid-19, le ministre Adama Coulibaly a souligné que les branches d’activités les plus affectées par la crise sont les Pme exerçant dans l’agriculture, l’exportation, l’industrie, le commerce, les Btp, le tourisme, etc. « Les Pme sont les acteurs très importants de la vie économique et représentent plus de 80% du tissu des entreprises fortement constituées. Face à la crise économique induite par la Covid-19, nombre de Pme ont été contraintes d’interrompre leurs activités », s’est-il désolé ; d’où le déblocage par le Président de la République de 250 milliards de FCfa prenant en compte le renforcement des Pme pour au moins 100 milliards et la mise en place de fonds de garantie, afin d'avoir un effet de levier sur l'accès au crédit.

Quant au Fonds spécial de solidarité Covid-19, le ministre Adama Coulibaly a fait savoir aux députés présents à cette session que ledit Fonds vise à atténuer les impacts négatifs de la crise sanitaire de la pandémie du coronavirus d’une part et assurer la sécurité alimentaire et psycho-sociale des populations, d’autre part. Ceci, par leur approvisionnement en vivres et non vivres, mais également à travers des conseils et un appui psychologique pendant la période de confinement. « Ce Fonds est exclusivement destiné à financer les actions de solidarité du gouvernement à l’égard des personnes affectées par la Covid-19 et ses conséquences. Les cibles sont les personnes vulnérables et leurs familles, les indigents, les pouponnières et les enfants », a-t-il précisé.

Les fonds véritablement opérationnels

Sur la question de l’opérationnalisation des fonds, le ministre Adama Coulibaly s’est voulu rassurant : « 51 Pme ont pu bénéficier d’une assistance pour un montant avoisinant 2 milliards de FCfa. Concernant le secteur informel et les populations qui ont été rendues vulnérables du fait de la Covid, les chiffres sont importants. Nous avons près de 13600 bénéficiaires. Pour ce qui concerne le fonds de solidarité, à fin juin, nous sommes à 94 700 bénéficiaires. Comme nous sommes à la fin du mois de juillet, nous anticipons à 114700 bénéficiaires. Les fonds fonctionnent bien. Le comité de gestion du Fonds de soutien des grandes entreprises (Fsge Covid-19) assure la supervision et le contrôle de la gestion des activités du Fonds des grandes entreprises », a-t-il instruit les députés.


Le 29/07/20 à 10:09
modifié 29/07/20 à 10:09

LES + POPULAIRES

Maouloud 2020: Les guides religieux invités à des «actions fortes» allant dans le sens de la cohésion sociale Éducation : La Fondation NSIA offre 100 Kits scolaires aux élèves d’Abobo et de Bingerville Nuit du Maouloud : L'Imam Ali N'Guessan exhorte les populations à cultiver la paix à Daoukro