Lutte contre la Covid-19 : L’Ong Agis appuie d’autres organisations de l’intérieur du pays

L'Ong Agis au secours des organisations de l'intérieur du pays. (DR)
L'Ong Agis au secours des organisations de l'intérieur du pays. (DR)
L'Ong Agis au secours des organisations de l'intérieur du pays. (DR)

Lutte contre la Covid-19 : L’Ong Agis appuie d’autres organisations de l’intérieur du pays

Le 28/07/20 à 16:04
modifié 28/07/20 à 16:04
L’Ong Agis présidée par Dr Sylla Aboubakar, Masseur-Kinésithérapeute, qui continue de faire ses preuves sur le plan de la sensibilisation et dans l'appui technique et ce, dans plusieurs domaines de la santé dont la Covid-19, est sollicitée par Belife en vue d’apporter son expertise à des Ong de l’intérieur du pays.

Cette expertise, selon Dr Sylla Aboubakar qui a animé un point presse le lundi 27 juillet 2020, se situe au niveau de la sensibilisation, de l'appui technique, de don de vivres et non vivres aux populations exposées et vulnérables de l’intérieur pays.

« Après le déconfinement d’Abidjan, nous avons été sollicités par Belife pour mener des activités à Bouaké et Yamoussoukro. Pour montrer notre solidarité et notre soutien, nous allons donc appuyer des Ong par des dons et le renforcement de capacité de leurs membres et des populations sur la Covid-19 et autres maladies », a fait savoir le Kinésithérapeute.

Le point presse a été également une occasion pour lui de faire un petit bilan à mi-parcours des activités de l’Ong Agis dans le contexte de la pandémie à coronavirus.

A l’en croire, dans le Grand Abidjan, des activités ont été menées dans les gares routières. Notamment, celles de 9 km à la Riviera, Abobo Zoo, différentes gares de Gbaka, où des syndicats ont reçu des équipements sanitaires, de l’eau de javel, des pulvérisateurs, des gants, bottes, combinaisons pour pouvoir nettoyer les gares considérées comme des zones à risques de propagation de la maladie.

Le programme qui va démarrer début août, va s’achever en fin septembre. Le chef du projet, Yao Landry, a affirmé que les activités de Bouaké et Yamoussoukro vont se dérouler pendant que celles d’Abidjan se poursuivent et entrent dans une autre phase, au moment où les cas de contamination connaissent un pic.

A noter que l’Ong Agis, depuis 8 ans, lutte contre les maladies respiratoires des enfants de 0 à 5 ans.


Le 28/07/20 à 16:04
modifié 28/07/20 à 16:04

LES + POPULAIRES

Gbon : Kandia Camara offre une ambulance et un véhicule de commandement au Sous-Préfet. COVID-19/France : le Conseil scientifique appelle à se préparer à un retour du coronavirus à l'automne COVID-19/Djibouti : brusque hausse du taux de positivité (ministère)