Guibéroua: Le Conseil de développement veut apporter son appui aux mutuelles

Colette Pellaud Lakpé, présidente du conseil de développement et de solidarité du grand Guibéroua.
Ph d'archives
Colette Pellaud Lakpé, présidente du conseil de développement et de solidarité du grand Guibéroua. Ph d'archives
Colette Pellaud Lakpé, présidente du conseil de développement et de solidarité du grand Guibéroua. Ph d'archives

Guibéroua: Le Conseil de développement veut apporter son appui aux mutuelles

Les activités du Conseil de développement et de solidarité du grand Guibéroua regroupant les sous-préfectures de Galébré, Dignago et Guibéroua ont été officiellement lancées. Et ce, en présence de Pellaud Colette Lakpé, conseillère économique, sociale et environnementale et, par ailleurs, fondatrice et présidente dudit conseil. C'était, le 25 juillet, à la salle de réunion de l'inspection de l'enseignement primaire de Guibéroua. Ce Conseil veut apporter son appui aux mutuelles de développement.

Pour Dosso Momo, l'un des vice-présidents de ce conseil, il est possible que les disparités économiques et sociales produisent des conflits, des mésententes et rendent difficiles toutes formes de solidarité, de fraternité, d'amitié, d'harmonie.... Toutes choses utiles pour le développement. " C'est pourquoi le conseil de développement et de solidarité de grand Guibéroua a été créé pour aider à réduire, voire même supprimer ces clivages socio-économiques pour un développement harmonieux " a-t-il souligné.

Kafoba Diomandé, président du comité d'organisation de cette cérémonie, dira que cette association regroupe tous les fils et filles de la région résidant sur l'ensemble des trois sous-préfectures, en Côte d'Ivoire, et partout dans le monde.

Selon Colette Pellaud Lakpé, Guibéroua et sa région accusent un grand retard du point de vue des infrastructures et des équipements. " Guibéroua est arrosée par une rivière connue de tous, la Davo, un des grands affluents du fleuve Sassandra. Et pourtant, partout dans nos villes et villages, il y a un problème d'eau potable. Nous devons faire le pari de nous occuper des questions de développement. Chacun de nous peut avoir son parti politique, mais quand il s'agit des questions de développement, nous devons pouvoir nous retrouver, taire nos divergences politiques et travailler dans la fraternité pour notre région. Le bien-être de nos populations doit être notre souci premier", a-t-elle martelé. Puis elle a précisé que le conseil de développement et de solidarité du grand Guibéroua a pour objectif, entre autres, d'appuyer les mutuelles de développement des trois sous-préfectures dans leurs actions de développement, contribuer à la construction des infrastructures socio-éducatives mais également œuvrer à la cohésion sociale par des actions de réconciliation.

LES + POPULAIRES

Côte d’Ivoire : Un entrepreneur parcourt 701 Km, à pied de Boundiali à Abidjan, pour interpeller sur la nécessité de la paix. Ministère des Eaux et Forêts : Un programme de logements pour tous les agents a démarré Action sociale : Du matériel orthopédique remis aux personnes en situation de handicap