Livre : Comment ‘‘Donner la vie sans perdre sa vie’’

Un livre hommage aux femmes. (DR)
Un livre hommage aux femmes. (DR)
Un livre hommage aux femmes. (DR)

Livre : Comment ‘‘Donner la vie sans perdre sa vie’’

Le 20/07/20 à 11:54
modifié 20/07/20 à 11:54
Un ouvrage tiré du vécu de plusieurs familles endeuillées par des erreurs médicales, notamment sur des femmes en couches.
Un véritable cri du cœur, un véritable hymne à la vie. Un véritable hommage à toutes ces femmes qui perdent la vie en voulant donner la vie. Tel est l’essence de cet ouvrage intitulé « Donner la vie sans perdre sa vie » que Maxime Gala soumet à la lecture du monde, de l’Afrique et particulièrement de la Côte d’Ivoire.

« Ce livre est tiré d’une histoire vraie, d’un rêve brisé, d’une expérience malheureusement et douloureusement vécue : le décès d’une jeune enseignante âgée de 42 ans et de son nourrisson ; décès dû au laxisme et à l’inconscience d’un médecin », lit-on dans la note de l’éditeur.

S’inspirant d’une expérience personnelle vécue douloureusement, Maxime Gala, ivoirien d’origine vivant en Belgique propose ce livre de 152 pages, édité par ‘’Mary Bro Foundation Publishing’’, en Belgique pour attirer l’attention des autorités sur ce fléau qu’est la mort en couches des femmes. Il s’érige ainsi en acteur de lutte contre la mortalité maternelle. Car pour lui, la grossesse ou vouloir donner la vie n’est pas une maladie « pour qu’une femme puisse en mourir ».

Ecrit dans un langage limpide et accessible à tous, l’auteur veut rendre aussi un hommage à tous les orphelins qui ont perdu leurs mères en couches. « La vie est sacrée, je ne comprends pas que celles qui veulent donner vie perdre la vie. Ce n’est pas normal. Je souhaite, à travers cet ouvrage que les lecteurs se joignent à moi pour mener ce combat contre ce fléau qui endeuille de milliers de familles dans le monde », plaide l’auteur, joint par téléphone.

Maxime Gala ne fait pas que dénoncer ce fléau, mais il fait des propositions en vue de l’amélioration du système sanitaire pour que les accouchements des femmes se fassent sans incidents donc pour sauver la vie des mères et de leurs nourrissons »


Le 20/07/20 à 11:54
modifié 20/07/20 à 11:54

LES + POPULAIRES

Cocody-Angré : Un commissaire de la PJ tué dans des échanges de tirs avec des braqueurs Décès du ministre Sidiki Diakité: Dominique Ouattara exprime la compassion du couple présidentiel à la famille éplorée Cour d’appel d’Abidjan : 6291 dossiers enregistrés pendant l’année judiciaire 2019-2020