Requête en contestation de l’indépendance et de l’impartialité de la CEI : Résumé de l'Arrêt de la CADHP du 15 Juillet 2020

CADHP-Arusha
CADHP-Arusha
CADHP-Arusha

Requête en contestation de l’indépendance et de l’impartialité de la CEI : Résumé de l'Arrêt de la CADHP du 15 Juillet 2020

Le 15/07/20 à 17:23
modifié 15/07/20 à 17:23
« (...) La Cour a constaté que les Requérants n'ont pas suffisamment démontré que la loi contestée sur l’organe électoral ne répondait pas aux normes prévues par les instruments pertinents relatifs aux droits de l'homme auxquels l'État défendeur est partie.
Lire aussi: Arrêt du 15 juillet 2020 de la CADHP: La réaction du gouvernement ivoirien
En ce qui concerne l’obligation d’exécuter l’arrêt dans le délai imparti, la Cour a noté que la procédure d’interprétation de l’arrêt antérieur de la Cour peut contribuer à expliquer le retard initial dans l’exécution dudit arrêt. Même si l’État défendeur aurait pu engager le processus législatif consensuel pour réformer plus tôt la loi régissant l’organe électoral, la Cour a jugé acceptable la justification qu’il a donnée de ce retard, considérant que l'organisation d'un tel dialogue politique inclusif avec différents partis politiques et OSC en vue de la création d'un organe électoral conforme aux normes internationales pertinentes a inévitablement pris du temps.

En conséquence, la Cour a considéré que l'État défendeur n'avait pas violé son obligation d'exécuter l'arrêt qu’elle a rendu, telle que prévue par l’article 30 du Protocole. » Résumé de l'Arrêt (15 Juillet 2020)


Le 15/07/20 à 17:23
modifié 15/07/20 à 17:23

LES + POPULAIRES

Gbon : Kandia Camara offre une ambulance et un véhicule de commandement au Sous-Préfet. COVID-19/France : le Conseil scientifique appelle à se préparer à un retour du coronavirus à l'automne COVID-19/Djibouti : brusque hausse du taux de positivité (ministère)