Surpopulation mondiale: Un mouvement religieux sonne l’alerte

Le guide national Yves Boni recevant le document de synthèse des travaux sur la surpopulation en Côte d'Ivoire des mains de Julie Kuyo, la responsable de la cellule Femme du mouvement Raélien Ci. (DR)
Le guide national Yves Boni recevant le document de synthèse des travaux sur la surpopulation en Côte d'Ivoire des mains de Julie Kuyo, la responsable de la cellule Femme du mouvement Raélien Ci. (DR)
Le guide national Yves Boni recevant le document de synthèse des travaux sur la surpopulation en Côte d'Ivoire des mains de Julie Kuyo, la responsable de la cellule Femme du mouvement Raélien Ci. (DR)

Surpopulation mondiale: Un mouvement religieux sonne l’alerte

En 1700, la planète comptait 650 millions d’habitants. Deux siècles plus tard, en 1900, il y avait 1,6 milliard de personnes sur la terre. Cette population est passée en 2000 à 6,1 milliards. Il n’a, au regard de ces chiffres, fallu qu’un centenaire pour que le nombre d’habitants de la terre se multiplie presque par quatre et atteigne, au 31 octobre 2011, les 7 milliards.

Pour le mouvement Raélien, ce boom démographique, est porteur de risques pour l’humanité et pour les générations à venir. Il l’a fait savoir dans une déclaration relative à l’édition 2020 de la Journée mondiale de la population (Jmp) célébrée le 11 juillet. Le guide national du mouvement Raélien Côte d’Ivoire, Yves Boni, porteur du message de l’organisation, samedi, à son siège à Cocody, a fait savoir que les phénomènes naturels, pandémiques et climatiques qui sévissent dans le monde sont une conséquence de la surpopulation de la planète. La pandémie actuelle de la Covid 19, selon lui, en fait partie.

« Le mouvement Raélien international exhorte, à l’occasion de cette Jmp, les Nations-Unies à déclarer l’état d’urgence international face à l’augmentation désastreuse de la population humaine qui met en danger la vie sur terre », a soutenu Yves Boni, qui avait à ses côtés Julie Kuyo, responsable de la cellule Femme du mouvement Raélien Ci. Selon l’Unicef, le nombre d’êtres humains croît au rythme alarmant d’un milliard tous les 15 ans. La population mondiale devrait atteindre 8 milliards en 2023. Depuis 1970, l’action des hommes a anéanti 60 % des espèces animales de la planète et a fortement dégradé l’environnement.

Pour le guide religieux, il est temps que les gouvernements de la planète, y compris de la Côte d’Ivoire, adoptent des mesures rigoureuses de planification des naissances. « Les dirigeants ivoiriens doivent prendre des lois sur la limitation du nombre d’enfants par couple », a-t-il fortement souhaité. Yves Boni a souligné que pendant que l’on assiste à une explosion de la population mondiale, les ressources vitales s’amenuisent et se raréfient. « Quelles que soient les prouesses économiques d’un pays, s’il est confronté à une surpopulation, il ne s’en sortira pas », a averti Yves Boni. Rappelant que pour atteindre son niveau de développement actuel, la Chine a dû prendre la mesure drastique d’imposer un enfant à chaque couple. Le responsable Raélien a, par ailleurs, encouragé le gouvernement ivoirien à promouvoir les méthodes contraceptives et à légaliser l’avortement sous assistance médicale.

LES + POPULAIRES

60 ans de la Côte d'Ivoire : Marie-Josée Ta Lou souhaite une "Bonne fête" à sa "belle patrie" Fonction publique: Les convocations pour les concours administratifs disponibles dès le 10 août. Les dates des compositions dévoilées BTS 2020 et Soutenance 2019 : Le calendrier des examens et des soutenances