Riana 4 : Bilan satisfaisant à mi-parcours

 L’artiste Jacobleu, promoteur des Riana. (DR)
L’artiste Jacobleu, promoteur des Riana. (DR)
L’artiste Jacobleu, promoteur des Riana. (DR)

Riana 4 : Bilan satisfaisant à mi-parcours

Le 12/07/20 à 16:06
modifié 12/07/20 à 16:06
Débutée le 1er juillet 2020, la quatrième édition des Rencontres internationales des arts numériques et visuels d’Abidjan (Riana) présente un bilan satisfaisant à mi-parcours. C’est ce qu’a indiqué le promoteur de l’évènement, l’artiste pluridisciplinaire Jacobleu.

Lors de la présentation de ses œuvres dans le cadre du festival le 10 juillet, à la villa Alfira, il s’est dit satisfait de la réponse du public. « Nous constatons qu’il y a de l’engouement. Dans ce contexte de crise sanitaire et de confinement, les activités culturelles ont connu un coup d’arrêt. Le public attendait ce genre d’opportunités pour sortir un peu et consommer de l’art».

Ce sont près d’une soixantaine d’œuvres qui resteront exposées jusqu’au 31 juillet dans les galeries de la villa Alfira (II-Plateaux) et Cap sud (Marcory). C’est une compilation d’œuvres d’une dizaine d’artistes locaux et internationaux. « Rêver l’Afrique d’après », le thème retenu pour ces Riana 2020 se veut une invitation à l’optimisme en dépit des notes tristes qui accablent l’humanité.

« C’est un message d’espérance en des lendemains meilleurs post Covid-19. Nous voulons véhiculer un message d’espérance d’une vie meilleure, et faire une projection dans un futur optimiste. C’est cette énergie positive que chacun des dix artistes exposants transmet à travers la soixantaine d’œuvres exposées dans le cadre de ce festival », a expliqué Jacobleu. Qui précise que la sécurité, notamment le respect strict des mesures barrières, est une priorité sur l’ensemble des deux sites qui accueillent l’évènement.

Soulignons que Jacobleu profite de cet espace d’expression pour faire, par ailleurs, découvrir les œuvres de sa toute dernière collection « Réalités masquées ». La présente édition bénéficie du soutien de la fondation Bjkd.

L’objectif des Riana est de contribuer au développement des nouvelles technologies liées au digital et aux arts. Elles se donnent pour mission d’ouvrir des opportunités sur les formes innovantes d’expression artistique, ainsi que la promotion de jeunes talents.


Le 12/07/20 à 16:06
modifié 12/07/20 à 16:06

LES + POPULAIRES

Baptême de promotion : Plus de 1000 fonctionnaires de police prennent fonction Société civile: La plateforme GSE veut contribuer à l’élaboration des différents politiques pour une société plus juste Emploi jeunes: Mamadou Touré visite des structures d’accueil de jeunes bénéficiaires du projet Pejedec