Élection à la présidence de la Fif : Grosse bataille autour de l'Afi

Cyrille Domoraud, président de l'Afi refuse de suivre Didier Drogba. (DR)
Cyrille Domoraud, président de l'Afi refuse de suivre Didier Drogba. (DR)
Cyrille Domoraud, président de l'Afi refuse de suivre Didier Drogba. (DR)

Élection à la présidence de la Fif : Grosse bataille autour de l'Afi

Le 10/07/20 à 18:42
modifié 10/07/20 à 18:42
Il y a une odeur de soufre qui se dégage de la maison des footballeurs ivoiriens réunis au sein de l’Afi (Association des footballeurs ivoiriens) présidée par Cyrille Domoraud. Ce groupement d’intérêt du football inscrit sur la liste électorale de la Fédération ivoirienne de football (Fif) est pratiquement le seul qui n’a pas encore fait savoir sa position.

Cette ambiance morose, de suspicion donne des céphalées au président Cyrille Domoraud. Ce dernier, dès les premières manifestations d’intérêt pour la présidence de la Fif, s’est affiché avec le candidat Yacine Idriss Diallo. Cependant, l’ancien capitaine des Éléphants a vite fait de préciser qu’il y était à titre personnel.

Aux dernières nouvelles, l’ancien défenseur de Marseille et du Milan Ac manœuvrerait pour entraîner avec lui l’association chez Idriss Diallo. Or, l’Afi est née en 2009, de la volonté de quatre pères fondateurs : Didier Drogba, Aruna Dindané, Kolo Touré et lui-même Cyrille Domoraud.

Le hic, c’est que pour être candidat, il faut avoir sur sa liste au moins un groupement d’intérêt du football. A ce jour, trois sur les cinq groupements ont remis leur document de parrainage au candidat de leur choix. L’Union des anciens joueurs de football de Côte d’Ivoire (Uafci) et l’Amicale des arbitres de Côte d’Ivoire (Amafci) ont choisi le camp de Sory Diabaté. Ce dernier attend avec impatience la décision officielle de médecins.

Et pas plus tard que mercredi après-midi, l’Association des encadreurs et entraîneurs de football (Aeefci), conduite par Kaé Oulaï, est allée remettre son parrainage à Idriss Diallo. Ne laissant aucune issue à Didier Drogba qui doit coûte que coûte s’offrir l’Afi pour pouvoir faire acte de candidature.

Conscient de la situation, l’ancien buteur de Chelsea et des Éléphants, candidat déclaré à la présidence de la Fif, a décidé de mettre toutes ses forces dans la bataille pour faire pencher la balance de son côté. Aux dernières nouvelles, cette association des footballeurs ivoiriens devrait bientôt se prononcer officiellement sur la question.

Comment Cyrille Domoraud et ses partenaires de l’Afi vont-ils procéder pour faire le choix de leur structure ? Si c’est par vote, il est fort à parier que le président perdra la face. Étant donné que les trois autres pères fondateurs, Kolo Touré, Aruna Dindané et Didier Drogba sont du même bord. Kolo Touré, son frère Yaya et le portier champion d’Afrique 2015, Copa Barry, ne cachent d’ailleurs pas leur choix.


Le 10/07/20 à 18:42
modifié 10/07/20 à 18:42

LES + POPULAIRES

Radioprotection : Les membres du Conseil de régulation de l’Arsn installés Le Salon de l'Orientation : La 9ème édition se fera 100% en ligne Cocody-Angré : Deux individus armés neutralisés