Placement illégal d’argent en ligne: Le gouvernement ordonne l’arrêt des souscriptions et la fermeture des sites concernés

Sidi Touré, porte-parole du gouvernement. (Dr)
Sidi Touré, porte-parole du gouvernement. (Dr)
Sidi Touré, porte-parole du gouvernement. (Dr)

Placement illégal d’argent en ligne: Le gouvernement ordonne l’arrêt des souscriptions et la fermeture des sites concernés

Par CICG
Le 10/07/20 à 17:26
modifié 10/07/20 à 17:26
A l’issue du Conseil des ministres, le mercredi 08 juillet 2020 à Abidjan, le porte-parole du gouvernement, par ailleurs ministre de la Communication et des Médias, Sidi Tiémoko Touré, a indiqué que le gouvernement a ordonné la cessation immédiate des opérations de placements illégaux d’argent en ligne et la fermeture des sites internet concernés.

« En dépit des mesures arrêtées par le gouvernement pour lutter contre le phénomène de placements illégaux d’argents, de nouveaux acteurs ont vu le jour sous forme de marketing de réseaux. Ces structures proposent des souscriptions en ligne, assorties de promesses d’importants retours sur investissement, par le biais de sites internet », a déclaré Sidi Tiémoko Touré.

Selon le porte-parole du gouvernement, ces structures n’ont pas de localisations géographiques connues en Côte d’Ivoire, contrairement aux sociétés d’agro-business.

Environ 30 000 personnes sur le territoire national ont souscrit aux services de ces structures. « Ces activités illégales de placements financiers présentent des risques réels. L’objectif du gouvernement est de protéger l’épargne des populations », a-t-il souligné.

Le ministre a invité les Ivoiriens à plus de vigilance et de prudence en évitant toute opération de placement de leur épargne dans ce type d’activités.

Le gouvernement a enjoint aux promoteurs, la restitution intégrale du capital souscrit de chaque adhérent, sous peine de poursuite judiciaire.


Par CICG
Le 10/07/20 à 17:26
modifié 10/07/20 à 17:26

LES + POPULAIRES

Religion/Sanctuaire Notre Dame de la Garde de Bonoua : La sacristie vandalisée Après les événements de Dabou : La compassion du Sénateur Gabriel Yacé aux familles éplorées Religion : Les musulmans célèbrent, mercredi, le Maoulid