Johnson Adiko (président de la CPE): ‘’Nous attendons beaucoup du Premier ministre pour qui nous avons prié afin qu’il recouvre la santé’’

Johnson Adiko, président de la Coalition patriotique pour l’émergence (Cpe). (DR)
Johnson Adiko, président de la Coalition patriotique pour l’émergence (Cpe). (DR)
Johnson Adiko, président de la Coalition patriotique pour l’émergence (Cpe). (DR)

Johnson Adiko (président de la CPE): ‘’Nous attendons beaucoup du Premier ministre pour qui nous avons prié afin qu’il recouvre la santé’’

Le 08/07/20 à 00:26
modifié 08/07/20 à 00:26
Johnson Adiko, président de la Coalition patriotique pour l’émergence (Cpe), était le 6 juillet, sur le plateau d’une chaîne de télévision en ligne animée par Jean-Paul Adomon. Une rencontre au cours de laquelle l’ex-membre de la Galaxie patriotique a abordé plusieurs grands sujets de la vie socio-politique, sanitaire et économique ivoirienne.

A propos de la présidentielle d’octobre 2020, Johnson Adiko a laissé transparaître tout l’espoir de la Cpe qu’elle se déroulera dans les meilleures conditions, mais également ses attentes vis-à-vis du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, candidat déclaré du Rhdp.

« Nous attendons beaucoup du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly pour qui nous avons énormément prié afin qu’il recouvre la santé. Il est le candidat officiel et déclaré du Rhdp qui est au pouvoir actuellement. Il est aussi l’un des hommes forts du pays. Nous espérons qu’il présentera aux Ivoiriens une bonne offre politique et qu’il s’assurera que les élections se dérouleront sans heurts », a-t-il déclaré.

En effet, pour Johnson Adiko, l’offre politique est la seule chose que les Ivoiriens devraient regarder quand il s’agira pour eux de choisir leur leader et non les considérations ethniques ou religieuses. D’ailleurs, à l’en croire, la Cpe est farouchement opposée à cette manière de faire la politique, tout comme les alliances politiques qui, selon lui, n’ont jamais rien apporté de bon à la Côte d’Ivoire.

« Nous n’avons pas besoin de gladiateurs, mais de véritables hommes politiques qui mettent en avant les intérêts de la nation et des Ivoiriens. En ce qui concerne les alliances politiques, nous ne les trouvons pas bénéfiques pour le pays, c’est une tontine qui ne profite qu’à ses membres. Il faut que cesse cette manière rétrograde de faire la politique et qu’on passe à une véritable politique où ce sont les offres et les programmes qui sont présentés », a-t-il souhaité.

Créée il y a quelques années, la Cpe a pour objectif, au dire de son président, de briser les barrières idéologiques qui prévalent encore dans la tête des Ivoiriens surtout les jeunes sur qui elle concentre ses interventions.


Le 08/07/20 à 00:26
modifié 08/07/20 à 00:26

LES + POPULAIRES

Lutte contre le Covid-19: La coopération allemande fait don à 4 centres de formation professionnelle Climat socio-politique: Un homme de Dieu exhorte les politiques au dialogue pour éviter une 2ème crise au pays Covid-19 : L’opération « les classes citoyennes » concerne plus de 18 millions de personnes