Élection à la présidence de la Fif: La foi de Didier Drogba

Drogba Didier
Drogba Didier
Drogba Didier

Élection à la présidence de la Fif: La foi de Didier Drogba

Le 07/07/20 à 18:42
modifié 07/07/20 à 18:42
Didier Drogba, dans ses nouveaux habits de président d’honneur de Deux-Plateaux football club, a participé, pour la première fois, à une assemblée générale ordinaire de la Fédération ivoirienne de football (Fif). Il a pu toucher du doigt une des réalités du football au cours de cette 58e assemblée générale, à Yamoussoukro. Drogba a été le premier candidat à quitter les lieux. Dépité ou las d’une réunion qui a duré toute la journée ? En tout cas, c’est un ancien capitaine des Éléphants de Côte d’Ivoire plus que déterminé qui est monté à bord de sa luxueuse voiture. « On ne se lance pas dans un challenge comme celui-là si on n’est pas sûr de ses forces. Et si on n’a pas les appuis nécessaires. Pour l’instant, nous n’avons pas de problème à ce niveau », a-t-il déclaré.

Avant lui, Sinani Dosso, son directeur de campagne, balayait du revers de la main toutes les questions sur une possible alliance avec le camp Sory Diabaté. Bousculé en cette période de précampagne, le président de l’Entente sportive du Bafing n’a pas fini la conférence de presse qu’il prononçait à la piscine municipale d’Adjamé avec le président Salif Bictogo du Stella club. Il devait honorer un rendez-vous plus important dans le cadre de la campagne.

A la sortie de l’assemblée générale, le coordonnateur de sa campagne, Eugène Diomandé, a été plus incisif. « Un attaquant de la race de Didier Drogba n’abandonne pas aussi facilement. Observez et vous verrez », a-t-il déclaré.

Sur quoi peut bien compter la star pour étaler ses adversaires au soir du 5 septembre ? Peut-être qu’on doit s’attendre à un coup d’éclat de dernière minute. Lors du lancement de sa campagne au Sofitel Hôtel Ivoire, il parlait de doter chaque équipe de car de transport pour les joueurs. Tout cela reste inscrit dans son projet. Et puis dans les coulisses, on apprend que des ex-internationaux comme Yaya Touré, même s’il n’a pas droit au vote, pourraient venir épauler leur « capitaine », parler aux présidents de club.

Pour Drogba, en effet, ses chances de devenir patron du football ivoirien sont intactes. « Je pense qu’il y a une nouvelle vision à apporter. Le football business et le côté social. Il faut une vraie inclusion sociale car le football est le sport du peuple. S’il y a beaucoup d’engouement en ce moment, c’est bien parce que cette discipline sportive rassemble. Malheureusement, ces dernières années, notre Fédération a été divisée. Il faut vite recoller les morceaux et travailler à bâtir une fédération ivoirienne plus forte. J’ai confiance en ceux qui vont voter. Il faut que notre message porte », estime-t-il. Tout en se réjouissant du fait que le président Sidy Diallo soit parti sur une bonne note.

Face au vote de quitus largement remporté (56 contre 25 pour les opposants) par l’équipe sortante de la Fédération dont fait partie un de ses adversaires, Sory Diabaté, la tendance est pourtant donnée. Enfin, wait and see.


Le 07/07/20 à 18:42
modifié 07/07/20 à 18:42

LES + POPULAIRES

Lutte contre le Covid-19: La coopération allemande fait don à 4 centres de formation professionnelle Climat socio-politique: Un homme de Dieu exhorte les politiques au dialogue pour éviter une 2ème crise au pays Covid-19 : L’opération « les classes citoyennes » concerne plus de 18 millions de personnes