Panel de haut niveau de l’UA sur l’impact de la Covid-19 sur les TPE/PME et Startups : Salimou Bamba, Dg l’Agence CI PME partage l’expérience ivoirienne

M. Salimou Bamba, Dg l’Agence CI PME (DR)
M. Salimou Bamba, Dg l’Agence CI PME (DR)
M. Salimou Bamba, Dg l’Agence CI PME (DR)

Panel de haut niveau de l’UA sur l’impact de la Covid-19 sur les TPE/PME et Startups : Salimou Bamba, Dg l’Agence CI PME partage l’expérience ivoirienne

Le 07/07/20 à 08:33
modifié 07/07/20 à 08:33
Quelles politiques les États membres de l’Union Africaine doivent-ils mettre en œuvre pour réduire l'impact de COVID-19 sur les entreprises africaines et soutenir l'entreprenariat et le développement du secteur privé pour des emplois productifs pour les femmes et les jeunes ? Comment améliorer la collaboration public-privé pour une opérationnalisation réussie de la ZLECAF en vue de stimuler le commerce intra-africain, de stimuler la croissance économique et de repositionner l'Afrique dans le contexte mondial ? Quels impacts possibles de la Covid-19 sur le lancement de cette initiative ?
Cette plateforme de dialogue aura permis d’engager une réflexion profonde en vue d’améliorer la résilience des entreprises africaines et encourager une reprise durable grâce à un secteur privé dynamique, moteur de croissance qui générera des emplois décents et créera des opportunités accrues de croissance plus inclusive et durable en Afrique dans la période post Covid-19.
Ce panel enrichissant de haut niveau a vu la participation d’intervenants de renom dont :
  • M. Mohamed Abou El-Enein, du Groupe Cléopâtre basé en Égypte,
  • M. Idrissa Nassa, PDG du Groupe CORIS BANK basé au Burkina Faso,
  • M. Thierry Rajaona, Co-fondateur et Associé Directeur de FTHM Consulting Madagascar et Président GEM,
  • Mme Ifeyinwa Ugochukwu, PDG de la Fondation Tony Elumelu
  • Dr Edem Adzogenu, Président du Comité Exécutif de AfroChampions Initiative
  • M. Salimou BAMBA, Directeur Général de l'Agence Côte d'Ivoire PME
Ce panel d’experts provenant d’entreprises privées ainsi que d’organisations philanthropiques africaines et de structures gouvernementales appuyant le secteur privé ont apporté les éclairages attendus afin de mieux appréhender l’impact de la crise sur le secteur privé et d’engager un dialogue en vue de proposer des réponses politiques aux niveaux national, régional et continental pour atténuer l'impact de la crise sur les entreprises et les économies africaines.
Ce panel de haut niveau a d’ailleurs été animé par Dr. Patrick NDZANA OLOMO, Responsable des politiques du Département des affaires économiques de la Commission de l'Union africaine.

Débutant la série des interventions, M. Mohamed Abou El-Enein, du Groupe égyptien Cléopâtre a pour sa part recommandé aux pays africains d’accompagner le développement de l’industrie en veillant à stimuler et conserver la création de valeur ajoutée sur le continent africain. De ce fait, il a encouragé les gouvernements à mettre en place des programmes de soutien aux PME liés à la crise de la Covid-19.

M. Salimou Bamba, Dg l’Agence CI PME (DR)
M. Salimou Bamba, Dg l’Agence CI PME (DR)



M. Idrissa Nassa, PDG du Groupe CORIS BANK a interpellé les participants sur la nécessité face à la crise de la mise en œuvre de stratégie de maitrise des économies à travers la production locale, en appelant les états africains à faire montre de confiance envers le secteur privé en privilégiant par exemple, les entreprises africaines pour l’exécution des marchés publiques.

Mme Ifeyinwa Ugochukwu, PDG de la Fondation Tony Elumelu a quant à elle incité les pays africains à croire au pouvoir transformateur de l’entreprenariat. Elle a poursuivi en révélant que le renforcement des capacités et la formation au leadership sont des facteurs clés pour construire des PME fortes et briser le cycle de la pauvreté et de la migration en Afrique tout en mettant l’accent sur la 4ème révolution, celle de la technologie et des infrastructures sous-jacentes que l’Afrique ne doit en aucun cas rater. Elle a conclu en lançant un appel afin que les initiatives privées et les structures publiques travaillent en parfaite collaboration afin d’accroitre les dispositifs de soutien au secteur privé face à la crise de la Covid-19 et a réaffirmé la volonté de la fondation Tony Elumelu à s’engager dans cette dynamique.

Dr Edem Adzogenu, Président du Comité Exécutif de AfroChampions Initiative a souligné que le renforcement de la résilience face à la crise de la Covid-19 ne peut se concrétiser qu’en tirant parti de l'innovation et en travaillant à accroitre l’émergence de champions économiques au travers de pôles économiques (clusters) afin d’affiner les productions locales aux normes internationales. Il a également encouragé le commerce intra-africain avec la création d’une zone de libre-échange panafricaine dénommée ZLEC (Zone de libre-échange continentale) tout en insistant aussi sur l’importance de l’inclusion financière.

Parmi les représentants de structures gouvernementales, le Directeur de l’Agence CI PME, M. Salimou BAMBA, a expliqué comment son pays, la Côte d’Ivoire a mis en place un instrument de financement des PME affectées par la crise en plus de mesures parallèles telles le report du paiement des factures d’eau et d’électricité pour les populations affectées par la crise de la Covid-19, la suspension des contrôles fiscaux ou encore l’accélération du paiement de la dette intérieure en particulier pour les PME et les TPE.

En effet, à la faveur de la crise due à la Covid-19 ayant fortement impactée les entreprises, la Côte d’Ivoire a instauré un plan de riposte économique visant à maintenir l’outil de production, préserver les emplois, soulager leur trésorerie et favoriser une relance rapide des activités.

Ce plan doté d’une enveloppe globale de 1700 milliards de FCFA représentant 5% du PIB national permet de venir en appui :

  • aux ménages à travers le Fonds de solidarité d’une valeur de 170 milliards de FCFA;
  • aux entreprises ayant un chiffre d’affaires supérieur à 1 milliard à travers le Fonds de Soutien aux Grandes Entreprises d’une valeur de 100 milliards;
  • aux acteurs du l’informel à travers le Fonds d’Appui au Secteur Informel d’une valeur de 100 milliards;
  • ainsi qu’aux PME à travers le Fonds de Soutien aux PME d’une valeur de 150 milliards de F CFA.
Les PME ivoiriennes représentant 98% du tissu économique national ont été affectées par la crise à l’instar des autres pays du monde, notamment dans les secteurs de l’Agriculture d’exportation, l’Industrie, le Commerce, les BTP, le Tourisme, l’Hôtellerie, la Restauration et le Transport.

Afin d’assurer la transparence du processus et permettre la soumission à toutes les PME sur l’ensemble du territoire ivoirien, une plateforme en ligne de soumission a été mise en place (www.fspme.agencecipme.ci).

Les participants comprenant les représentants du secteur privé, notamment les femmes et les jeunes entrepreneurs, les États membres, les communautés économiques régionales, les institutions financières panafricaines, les institutions universitaires et de recherche africaines ont particulièrement apprécié cette initiative du Gouvernement ivoirien qui fait ainsi partie du nombre très limité de pays africains à avoir initié un soutien dédié au secteur privé face à la crise à travers un plan de riposte économique.

Au titre des discussions ouvertes, Mme Françoise PUENE, opérateur économique (https://www.youtube.com/watch?v=fpjtztwNHC8) opérant dans le secteur de l’hôtellerie et du Bâtiment et Travaux Publics (BTP) au Cameroun a partagé son expérience et expliqué comment la crise actuelle due à la Covid-19 impacte ses activités.

Les principales conclusions et recommandations de ce panel de haut niveau alimenteront les propositions de politiques susceptibles d’être proposées aux Etats-Membres par l'Union africaine.

Tous les intervenants ont de concert été unanimes sur la nécessité d’une étroite collaboration entre les Etats Membres et la Commission de l’Union africaine en vue de soutenir le développement du secteur privé, surmonter la crise et accélérer la mise en œuvre de la vision et de l'aspiration de l'Agenda 2063 pour une Afrique intégrée, pacifique et prospère, dirigée par son propre citoyen.

Tels étaient les multiples enjeux sur lesquels se sont penchés avec attention les participants à la réunion virtuelle initiée par la Commission de l’Union Africaine le jeudi 04 juin 2020 sur l’impact de la Covid19 sur les TPE, PME et Startups africaines.

Il faut rappeler que le Gouvernement ivoirien, à travers l’Agence CI PME opérationnalisée depuis Octobre 2017, entend disposer d’un organe opérationnel de la politique gouvernementale de promotion des PME afin de soutenir l’écosystème entrepreneurial et apporter des solutions concrètes pour la transformation structurelle de l’économie ivoirienne et le développement inclusif portés par des PME dynamiques, compétitives et innovantes tel que prôné par Son Excellence le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly.

L’Agence assure ainsi, depuis le mois de Mai 2020, le Secrétariat Exécutif du Fonds de Soutien aux PME (FSPME, www.fspme.agencecipme.ci) dans le cadre du Programme de Riposte économique du Gouvernement ivoirien face à la crise liée à la Covid19.

Source : Agence Côte d’Ivoire Pme


Le 07/07/20 à 08:33
modifié 07/07/20 à 08:33

LES + POPULAIRES

Gbon : Kandia Camara offre une ambulance et un véhicule de commandement au Sous-Préfet. COVID-19/France : le Conseil scientifique appelle à se préparer à un retour du coronavirus à l'automne COVID-19/Djibouti : brusque hausse du taux de positivité (ministère)