Éducation nationale : Le CNDH souhaite la délocalisation du centre d’alphabétisation de Biabou

Namizata Sangaré, présidente du Cndh. (photos : Dr)
Namizata Sangaré, présidente du Cndh. (photos : Dr)
Namizata Sangaré, présidente du Cndh. (photos : Dr)

Éducation nationale : Le CNDH souhaite la délocalisation du centre d’alphabétisation de Biabou

Le 07/07/20 à 00:17
modifié 07/07/20 à 00:17
La présidente du Conseil national des droits de l’homme (Cndh), Namizata Sangaré, a proposé le lundi 6 juillet, la délocalisation du Centre d’éducation communautaire et de l’alphabétisation inclusive.

Elle a fait cette proposition après une visite effectuée dans ce centre à la suite des pluies diluviennes qui se sont abattues sur le district d’Abidjan. En effet, situé à Biabou, dans la commune d’Abobo, ce centre a été inondé. Ce qui a entraîné l’affaissement d’un pan du mur, détruisant les ordinateurs et autres documents.

« Après cette visite, nous lançons un appel au gouvernement afin que ce centre soit délocalisé dans un endroit où les enfants seront plus en sécurité », a-t-elle proposé, soulignant que ce centre fait un bon travail surtout qu’il regroupe aussi bien des enfants handicapés que des enfants normaux. Avant de préciser que sa structure visite chaque année ce centre pour s’imprégner des conditions de travail.

Namizata Sangaré a également invité les bonnes volontés à venir en aide aux pensionnaires de cet établissement, le temps qu’il soit délocalisé. Aussi a-t-elle instruit les responsables du centre de faire le bilan exhaustif des dégâts subis par le centre afin que des solutions idoines soient trouvées.

Gueya Demonsé, président du Bureau national des personnes invalides de Côte d’Ivoire (Burni-ci), a salué l’action de la présidente du Cndh. « Les enfants en situation de handicap ont aussi un droit. Donc, votre passage nous réconforte », dit-il. Par ailleurs, il a demandé l’aide de l’État. « Depuis le mois de mars, nos enseignants n’ont perçu aucun salaire. Et pourtant, ce sont des responsables, des chefs de famille », a-t-il déploré.

Même son de cloche pour le directeur des études, Akaffou Jean-Luc, qui n’attend que l’aide du gouvernement ivoirien. Djénébou Sawadogo, au nom des élèves du centre, a remercié Mme Namizata Sangaré pour le déplacement. « Votre visite de ce jour nous remplit de joie, car cette année scolaire que nous achevons a été particulièrement difficile pour nous, enfants en situation de handicap. Vous savoir à nos côtés dans cette situation nous apporte un grand soulagement », a-t-elle déclaré.

Ce centre compte à ce jour 320 enfants pour 21 encadreurs .


Le 07/07/20 à 00:17
modifié 07/07/20 à 00:17

LES + POPULAIRES

Baptême de promotion : Plus de 1000 fonctionnaires de police prennent fonction Société civile: La plateforme GSE veut contribuer à l’élaboration des différents politiques pour une société plus juste Emploi jeunes: Mamadou Touré visite des structures d’accueil de jeunes bénéficiaires du projet Pejedec