Album sur le Covid-19 : L’artiste Atsé Hilarion reçoit le soutien du Chef de cabinet de Moussa Dosso

L'artiste Hilarion Atsé (à droite) s’est réjoui de l’action du chef de cabinet du ministre Moussa Dosso. (Dr)
L'artiste Hilarion Atsé (à droite) s’est réjoui de l’action du chef de cabinet du ministre Moussa Dosso. (Dr)
L'artiste Hilarion Atsé (à droite) s’est réjoui de l’action du chef de cabinet du ministre Moussa Dosso. (Dr)

Album sur le Covid-19 : L’artiste Atsé Hilarion reçoit le soutien du Chef de cabinet de Moussa Dosso

Le 04/07/20 à 19:07
modifié 04/07/20 à 19:07
Le Covid-19 continue de menacer le monde entier. En Côte d’Ivoire, le nombre de cas de contamination a franchi la barre des 10 mille personnes. Cette situation préoccupante fait appel à des actions fortes dans tous les secteurs d’activités et à tous les niveaux pour freiner la pandémie.

C’est dans cette optique que le célèbre artiste de la musique akyé, Atsé Hilarion, auteur de plusieurs albums et ancien membre du groupe Ahiwo orchestra, a voulu apporter sa contribution à la lutte. Notamment, en mettant sur la scène musicale un album pour sensibiliser les populations de Côte d’Ivoire en général et le peuple akyé en particulier au respect des mesures barrières.

Freiné dans ce projet pour plusieurs raisons dont la raison financière, il a reçu le 3 juillet, au Plateau, un appui du chef de cabinet du ministre des Ressources animales et halieutique, Eric-Casimir Akaffou, fils de la région de la Mé.



Dans une ambiance conviviale et fraternelle, les deux hommes sont revenus sur les raisons d’une telle initiative qui jouera fortement dans la sensibilisation au niveau national. Hilarion Atsé s’est réjoui de l’action du chef de cabinet qui lui a remis une forte contribution pour la production de l’album et souhaité que d’autres cadres de la région ou encore des amoureux de la musique akyé lui emboîtent le pas pour une Côte d'Ivoire préservée du coronavirus.

Par ailleurs, l’artiste a félicité son bienfaiteur pour toutes les actions qu’il ne cesse de mener dans le canton Tchoyasso d’où il est originaire.

Pour Eric-Casimir Akaffou, c’est une fierté de contribuer au rayonnement de ceux qui ont marqué d’une pierre blanche la culture akyé. Une riche culture qui, selon lui, doit constamment être revisitée afin de la préserver à jamais. « Le peuple akyé a un patrimoine très riche que nous les jeunes cadres devront contribuer à préserver et à vendre au monde entier », a-t-il indiqué.



Le 04/07/20 à 19:07
modifié 04/07/20 à 19:07

LES + POPULAIRES

Lutte contre le Covid-19: La coopération allemande fait don à 4 centres de formation professionnelle Climat socio-politique: Un homme de Dieu exhorte les politiques au dialogue pour éviter une 2ème crise au pays Covid-19 : L’opération « les classes citoyennes » concerne plus de 18 millions de personnes