Karaté : Les instructions fermes de la Fédération aux clubs et aux ligues

Me Fanny Aboubacar (au centre) invite les clubs à la discipline. (DR)
Me Fanny Aboubacar (au centre) invite les clubs à la discipline. (DR)
Me Fanny Aboubacar (au centre) invite les clubs à la discipline. (DR)

Karaté : Les instructions fermes de la Fédération aux clubs et aux ligues

Le 03/07/20 à 18:09
modifié 03/07/20 à 18:09
Suite aux mesures d’allègement prises par le ministère des Sports, en vue d’une reprise progressive des activités sportives, la Fédération ivoirienne de karaté et disciplines associées a instruit ses différentes ligues et clubs.

La Fikda dirigée par Me Fanny Aboubacar a défini les conditions de la reprise des activités. Elle invite ses membres, les ligues et les maîtres de salles au respect strict des mesures ci-après : la limitation des exercices aux kihons (mouvements) et aux katas, la prise de la température à l’entrée des lieux d’entraînement, le port obligatoire du masque, la distanciation d’au moins 1,5 mètre entre les athlètes, le lavage des mains au savon ou la désinfection régulière des lieux d’entraînement et du matériel.

Pour s’assurer une application stricte de ces mesures, le président de la Fédération va mandater certains collaborateurs pour entreprendre des tournées d’inspection dans les différents lieux d’entraînement. « La note de l’allègement des mesures est une bouffée d’oxygène pour nos maitres de salle qui étaient sans activité. Cela constituait également un manque à gagner pour eux. Nous leur avons adressé un courrier de façon individuelle a en insistant sur les mesures barrières à respecter », a déclaré Me Fanny Aboubacar.

Le premier responsable du karaté en Côte d’Ivoire a également insisté sur la nécessité d’observer la discipline afin que la Covid-19 soit combattue avec efficacité. « Nous allons effectuer des visites dans chaque ligue pour voir ceux qui appliquent les mesures. Nous sommes engagés dans la lutte contre la Covid-19 et nous devons observer la discipline face à cette lucarne que nous offre le gouvernement. J’insiste surtout sur la discipline. Nous allons également adresser des courriers aux clubs pour les avertir que des personnes passeront pour une visite de routine ».

Le président Fanny Aboubacar a émis cependant quelques inquiétudes. Notamment sur le port du masque qui pourrait s’avérer gênant pour les athlètes. Il compte pour ce faire mener une réflexion pour un assouplissement dans ce sens mais il existe des solutions de rechange qu’il va analyser pour le confort des athlètes.

En l’absence de compétitions, les pratiquants du karaté pourront s’adonner à leurs activités dans le respect strict des mesures barrières face à la pandémie.


Le 03/07/20 à 18:09
modifié 03/07/20 à 18:09

LES + POPULAIRES

Gbon : Kandia Camara offre une ambulance et un véhicule de commandement au Sous-Préfet. COVID-19/France : le Conseil scientifique appelle à se préparer à un retour du coronavirus à l'automne COVID-19/Djibouti : brusque hausse du taux de positivité (ministère)