Éducation numérique : Kabran Assoumou souhaite l’implication de tous pour l’aboutissement du projet

Kabran Assoumou, directeur de cabinet du ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle. (DR)
Kabran Assoumou, directeur de cabinet du ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle. (DR)
Kabran Assoumou, directeur de cabinet du ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle. (DR)

Éducation numérique : Kabran Assoumou souhaite l’implication de tous pour l’aboutissement du projet

Le 01/07/20 à 23:46
modifié 01/07/20 à 23:46
Soixante-quatre (64) établissements dont 38 à Abidjan et Bassam et 26 à l’intérieur du pays ont été retenus dans le cadre de la première phase du projet « Éducation numérique Menetfp », après une enquête sur le terrain.

Ce résultat a été présenté au directeur de cabinet du ministère de l’Éducation nationale et de l’enseignement technique et de la formation professionnelle Kabran Assoumou, par André Kouamé, responsable du comité scientifique de l’atelier. C’était le mercredi 1er juillet à Cocody au Centre national de matériels scientifiques (Cnms), à la faveur de l’atelier de présentation du projet Éducation numérique et des résultats des enquêtes terrain.

La rencontre a enregistré 50 participants composés de chefs d’établissements, les Dren, Iepp, Cafop et des partenaires du projet. Elle s’est déroulée en visioconférence pour respecter les mesures barrières en rapport avec la lutte contre la Covid-19.

Ces établissements ont été retenus, selon les explications du responsable du comité scientifique, après une sélection rigoureuse basée sur la sécurité du site, l’engagement des acteurs et la disponibilité de l’équipement en Tic.

Intervenant par visioconférence, le représentant de la ministre Kandia Camara a affirmé : « L’école numérique, c’est celle qui va s’appuyer sur les tic. C’est un appui attendu de tous qui va s’installer durablement au cœur de notre processus. Il nous faut nous mettre véritablement ensemble pour que le projet puisse arriver à son terme. Que chacun s’organise pour qu’on soit le plus réactif possible ».

Cette synergie des acteurs du système éducatif autour du projet e-learning est aussi encouragée par le directeur des Technologies et des Systèmes d’information Aboubacar Coulibaly. « Nous avons estimé que les établissements retenus à l’issue de l’enquête étaient suffisamment structurés, prêts pour accueillir la phase pilote du projet. Dans deux mois, ils seront équipés en Tic», précise-t-il.

Passée cette phase, suivront les phase 2 et 3, a-t-il projeté. « On va donc couvrir tout l’ensemble du territoire », a assuré le directeur des Technologies et des Systèmes d’information.

Pour lui, « l’éducation numérique nous amène à mettre en place des infrastructures techniques, technologiques et des solutions numériques qu'il faut pour permettre à nos enfants d’apprendre à l’école, à la maison, partout où ils sont ».

Le projet Éducation numérique est un projet de numérisation du système éducatif ivoirien mis en œuvre avec l'appui de la société Huawei. Il vise à mettre en place une infrastructure de communication unifiée qui va permettre aux agents et à toutes les structures du ministère de l’Éducation nationale de communiquer gratuitement.


Le 01/07/20 à 23:46
modifié 01/07/20 à 23:46

LES + POPULAIRES

Climat socio-politique: Un homme de Dieu exhorte les politiques au dialogue pour éviter une 2ème crise au pays Covid-19 : L’opération « les classes citoyennes » concerne plus de 18 millions de personnes Rentrée scolaire 2020-2021 : Les éditeurs proposent 131 ouvrages didactiques et pédagogiques