Élection à la présidence de la FIF : Didier Drogba, victime de sa célébrité

Didier Drogba, candidat à la présidence de la FIF. (DR)
Didier Drogba, candidat à la présidence de la FIF. (DR)
Didier Drogba, candidat à la présidence de la FIF. (DR)

Élection à la présidence de la FIF : Didier Drogba, victime de sa célébrité

Le 29/06/20 à 18:50
modifié 29/06/20 à 18:50
Le 5 septembre, si tout se passe comme prévu, on devrait connaître le nouveau président de la Fédération ivoirienne de football (Fif). Déjà la précampagne bat son plein. Pendant que les candidat Sory Diabaté et Idriss Diallo occupent le terrain, Didier Drogba, lui, est toujours dans la réflexion. Il y a certes des présidents de club, tels que Dosso Sinani du Bafing, Eugène Diomandé (Séwé) et Anzouan Kacou (Séraphin) qui multiplient les contacts avec leurs pairs en son nom. De temps en temps, quand il peut, Didier Drogba se jette à l’eau. On l'a vu certes en compagnie du président de Cosmos Fc, Khalil Mehdi, Ouattara Bakary (Cok), Ezoua Christine, mais que de difficultés pour lui pour aller battre campagne !

Lors de ses dernières sorties, à Adjamé, par exemple, c’est une foule compacte qui est sortie. Tout le monde veut le voir et le toucher. D’aucun dirait qu’il peut effectuer ses déplacements en catimini. Mais, c’est mal connaître les Ivoiriens. Ils sont à l’affût. Quelquefois même, c’est l’entourage de l’hôte qui donne l’alerte dans le quartier, et toute la ville accourt.

En cette période de coronavirus, il faut être très vigilant. Faire très attention aux mouvement de foule. On comprend pourquoi la star du ballon rond s’investit à fond dans les campagnes d’aide aux populations et de prévention contre la maladie. Tant que le maudit virus persiste à ravager la planète et que les pouvoirs publics insisteront davantage sur la méthode de distanciation entre les individus. Dans ce cas, la décision du comité national de sécurité (Cns) de ne pas voir plus de 50 personnes ensemble va demeurer.

Dans ces conditions, il est impossible pour Didier Drogba d’aller vers les clubs et autres groupements d’intérêt du football pour les convaincre de voter pour lui. Si à chacune de ses sorties, il droit drainer un monde fou dans la capitale ivoirienne, en cette période de pandémie, l’ancien capitaine et goleador de la sélection nationale risque de se faire épingler par les autorités pour avoir enfreint la règle.

Or, en période de campagne, ce n’est pas souvent que les électeurs viennent vers le candidat. En règle générale, ce dernier fait le premier pas pour informer l’électeur et lui présenter son projet. Le président Sinani Dosso, directeur de campagne, Eugène-Marie Diomandé et Albert Anzouan Kacou font-t-il le poids ? Logiquement, il n’y a pas de soucis à ce niveau. Didier Drogba pouvait dormir tranquille. Étant donné que Eugène Diomandé, tout comme Anzouan Kacou étaient des potentiels candidats. En 2011, Anzouan était candidat contre Sidy Diallo. Avant lui, Eugène Diomandé a plusieurs fois annoncé sa candidature pour le même poste. Normalement, ces deux hommes devraient avoir un noyau dur d’électeurs, à mettre au service de leur candidat actuel.

Enfin, attendons pour voir. Ce n’est que la précampagne.


Le 29/06/20 à 18:50
modifié 29/06/20 à 18:50

LES + POPULAIRES

Autonomisation de la femme par l’éducation: Le Zonta club d’Abidjan explique les métiers de l’aéronautique au lycée Sainte Marie de Cocody Formation professionnelle : L’équipe dirigeante du FDFP fait le bilan à mi-parcours de sa gestion Cohésion sociale : La mairie d’Abobo offre du matériel de salubrité et des kits alimentaires aux comités conjoints de gestion