Ligue 1 : Le Racing club chaud pour la reprise

L’équipe du Racing, actuel leader du championnat national. (Dr)
L’équipe du Racing, actuel leader du championnat national. (Dr)
L’équipe du Racing, actuel leader du championnat national. (Dr)

Ligue 1 : Le Racing club chaud pour la reprise

Le 18/06/20 à 11:22
modifié 18/06/20 à 11:22
La reprise du championnat national est au cœur des débats, en Côte d’Ivoire.
Le Racing club d’Abidjan (Rca) a hâte de rechausser les crampons. Bassiriki Diabaté, l’entraîneur et ses joueurs sont impatients. Les Roses et bleu souhaitent la reprise du championnat national afin de savourer le titre de champion de Côte d’Ivoire qui leur tend les bras.

Ce serait le tout premier titre de l’histoire du jeune club (fondé en 2009). « Nous attendons la décision de la Fédération pour être situés. Nous sommes donc impatients », explique le coach. C’est que l’équipe promue en Ligue 1 à l’issue de la saison 2017-2018 caracole en tête du tableau de la Ligue 1.

Avant l’arrêt de la compétition pour cause de coronavirus, le Racing comptait, à six journées de la fin, 38 points + 8. Il devance le FC San Pedro (2e, 35 pts + 5) et l’Asec Mimosas (3e, 34 pts + 13).

Une aubaine pour les Roses et bleu de Yopougon qui sont plus que bien partis pour décrocher ce titre historique. Cela dit Bassiriki Diabaté, en homme averti ne veut surtout pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. « Nous sommes prudents car rien ne dit que nous serons champions de Côte d’Ivoire en cas d’arrêt définitif de la Ligue 1. Parce qu’il y a des pays qui ont carrément annulé leur championnat. D’autres ont validé le classement actuel. Et enfin d’autres ont fait un classement au mérite c’est-à-dire en tenant compte de la performance », reconnaît-il.

Pendant ce temps, les chances de reprise des compétitions s’amenuisent. Au moment où l’on croyait la pandémie maitrisée, le dernier Conseil national de sécurité (Cns) a annoncé un regain de vitalité du virus au sein de la population. Un nombre de contaminés en hausse qui a obligé les pouvoirs publics à durcir à nouveau les mesures barrières.

En ce moment, tous les regards sont rivés sur le 30 juin, date du prochain comité national de sécurité. Si les choses ne s’arrangent pas, la Ligue 1 pourrait jeter l’éponge. En attendant croisons les doigts


Le 18/06/20 à 11:22
modifié 18/06/20 à 11:22

LES + POPULAIRES

Religion/Sanctuaire Notre Dame de la Garde de Bonoua : La sacristie vandalisée Après les événements de Dabou : La compassion du Sénateur Gabriel Yacé aux familles éplorées Religion : Les musulmans célèbrent, mercredi, le Maoulid