Journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse 2020 : Le marché Cocovico sensibilisé à la gestion durable des terres

Pour le gouvernement, les coopératives agricoles et de commerçantes de vivriers peuvent et doivent jouer leur rôle dans la lutte contre la sécheresse. (Dr)
Pour le gouvernement, les coopératives agricoles et de commerçantes de vivriers peuvent et doivent jouer leur rôle dans la lutte contre la sécheresse. (Dr)
Pour le gouvernement, les coopératives agricoles et de commerçantes de vivriers peuvent et doivent jouer leur rôle dans la lutte contre la sécheresse. (Dr)

Journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse 2020 : Le marché Cocovico sensibilisé à la gestion durable des terres

Le 15/06/20 à 17:02
modifié 15/06/20 à 17:02
Les commerçantes du marché de Cocovico (Coopérative de commercialisation de produits vivriers de Cocody) sis à Cocody-Angré ont reçu, dimanche, la visite des ministres Joseph Séka Séka et Myss Belmonde Dogo, respectivement de l’Environnement et du Développement durable et en charge de l’Autonomisation des femmes.

Les deux représentants du gouvernement y ont rencontré ces femmes qui constituent un maillon important pour la sécurité alimentaire et la création d'emplois en Côte d'Ivoire, en prélude à la Journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse (Jmlds) qui est célébrée le 17 juin.

Ils les ont sensibilisées à la gestion durable des terres, la problématique de l'avancée du désert et son corollaire de sécheresse. En ligne de mire, la sécurité alimentaire. L’accent a été mis sur l'adoption de comportements éco-citoyens dans les techniques culturales et les modes de consommation des ressources naturelles (eaux, terres, etc.), ainsi que des biens et services qui en découlent.

«Vous qui produisez, vous qui distribuez et nous qui consommons, si tous, nous n’y prenons garde, l’augmentation des terres dégradées influencera non seulement nos affaires, mais entraînera l’insécurité alimentaire, la pauvreté et la faim », a mis en garde le ministre Séka Séka. Evoquant l’Odd 15 qui vise à « préserver et restaurer les écosystèmes terrestres, en veillant à les exploiter de façon durable, gérer durablement les forêts, lutter contre la désertification, enrayer et inverser le processus de dégradation des sols et mettre fin à l’appauvrissement de la biodiversité ».

En effet, le thème de la Jmlds 2020 est : « Aliments, fourrages, fibres ». Ce thème met en exergue les risques d'insécurité alimentaire pour la population mondiale d'ici 2050, si la dégradation des sols et les conséquences du changement climatique se maintiennent dans leur état.

La secrétaire d'État Belmonde Dogo, quant à elle, a rappelé le rôle clé de la femme dans la sécurité alimentaire dans les pays africains. « En Afrique subsaharienne et dans les Caraïbes, et singulièrement en Côte d’Ivoire, les femmes produisent jusqu'à 80% des denrées alimentaires de base. Après la récolte, les femmes dans nos pays assument la responsabilité quasi-totale du stockage, de la manutention, du transport, de la commercialisation et de la transformation des produits agricoles», a-t-elle tenu à relever.

Les responsables du marché se sont montrées favorables au message des émissaires du gouvernement et ont promis d’être les relais d'information auprès de toutes les femmes de leur réseau. Rappelons que cette visite de terrain s’inscrit dans le cadre de la Quinzaine nationale de l’environnement démarrée le 2 juin et qui prend fin le 17 juin.


Le 15/06/20 à 17:02
modifié 15/06/20 à 17:02

LES + POPULAIRES

Tournée nationale de sensibilisation : Le ministère en charge de la solidarité apporte un soutien financier à la confédération des victimes des crises ivoiriennes Concours directs d’entrée à l’Ena en 2021(2è étape) : Voici le calendrier des compositions Education nationale : L’ambassadeur de Chine offre des bourses à 110 élèves issus de cinq établissements scolaires