Basket-ball (reprise du championnat national): La Fibb prête à faire des propositions au gouvernement

Mahama Coulibaly de la Fédération ivoirienne de basket-ball. (DR)
Mahama Coulibaly de la Fédération ivoirienne de basket-ball. (DR)
Mahama Coulibaly de la Fédération ivoirienne de basket-ball. (DR)

Basket-ball (reprise du championnat national): La Fibb prête à faire des propositions au gouvernement

Le 13/06/20 à 20:58
modifié 13/06/20 à 20:58
Les basketteurs ivoiriens restés cloîtrés chez eux à cause des mesures barrières prises par les pouvoirs publics pour empêcher ce maudit virus de se répandre davantage, vont bientôt sortir. En tout cas, les responsables de la fédération qui se réunissent pour la première fois aujourd’hui, vont en débattre officiellement.

Le tout premier comité directeur sous Mahama Coulibaly va, en effet débattre sur deux points inscrits à l’ordre du jour. D’abord, il s’agira de nommer statutairement les membres pour conférer au bureau une sorte de légalité. Cela devrait permettre de procéder à la validation du mode de gestion par ce comité directeur. Ensuite, le deuxième point permettra au groupe de se pencher sur la reprise des activités.

Si tout se passe bien, la Fédération ivoirienne de basket-ball (Fibb) qui avait envisagé de reprendre ses compétitions au plus tard, le 15 septembre 2020, pourrait commencer plus tôt que prévu. En, tout cas, le président Mahama Coulibaly et les techniciens de la fédération ont imaginé plusieurs scenarii.

« Nous comptons à minima sauver le championnat d’élite. D’autant plus que nous estimons que la fédération doit être une démonstration de savoir-faire pour que 2021 soit encore meilleure. Nous tombons dans une situation de coronavirus. Toutes les entreprises vont se retrouver en difficulté d’accompagnement de tout ce qu’il y a comme activités sociales, de sponsoring. Parce que l’essentiel de leurs activités ne marchent pas. Cela veut dire qu’en 2021, il n’est pas évident que les budgets de sponsoring soient élevés », reconnaît le président de la Fibb.

Mais Mahama Coulibaly croit que, « si déjà dans cette situation difficile, nous parvenons à mener des actions pour créer de l’émotion positive au sein des populations, cela pourrait influencer nos partenaires pour dire que la fédération est dans une bonne dynamique ».

Du coup, pour lui, il n’est pas question que pour des enjeux stratégiques, la Fibb n’aille pas jusqu’au bout. « Dans tous les cas, nous nous sommes donnés un délai, jusqu’au 15 septembre pour organiser un championnat d’élite à minima sur deux mois. On terminera le 15 novembre. Ce qui nous donnerait un temps de repos afin que la nouvelle saison puisse commencer en début d’année 2021 », explique Mahama Coulibaly.

En clair, si l’État de Côte d’Ivoire donne le feu vert pour la reprise des compétitions sportives, la fédération de basket-ball se dit prête à offrir le spectacle que tout le palais des sports attend depuis trois mois. « Nous sommes prêts à faire des propositions au gouvernement, pour jouer à huis-clos, faire des tests le week-end, sur une population totale d’environ 500 personnes. Nous avons 12 équipes en élite hommes et 8 chez les dames. Si on ajoute les officielles techniques, la presse etc. c’est à peu près une cinquantaine de personnes. Cela donne un volume de personnes à tester par semaine », confie le patron de la Fibb.

Le principe étant que l’on teste le lundi et le vendredi, puis le jour du match qu’on prenne la température avant l’accès au lieu du spectacle.


Le 13/06/20 à 20:58
modifié 13/06/20 à 20:58

LES + POPULAIRES

Religion/Sanctuaire Notre Dame de la Garde de Bonoua : La sacristie vandalisée Après les événements de Dabou : La compassion du Sénateur Gabriel Yacé aux familles éplorées Religion : Les musulmans célèbrent, mercredi, le Maoulid