Kandia Camara face aux sénateurs : « Le risque de contamination à l’école est quasiment de zéro »

La ministre Kandia Camara a fait le bilan des actions en faveur de l’école, en cette période de Covid-19. (Dr).
La ministre Kandia Camara a fait le bilan des actions en faveur de l’école, en cette période de Covid-19. (Dr).
La ministre Kandia Camara a fait le bilan des actions en faveur de l’école, en cette période de Covid-19. (Dr).

Kandia Camara face aux sénateurs : « Le risque de contamination à l’école est quasiment de zéro »

Le 13/06/20 à 11:58
modifié 13/06/20 à 11:58
Face aux sénateurs, le 12 juin, à la Fondation Félix Houphouët-Boigny de Yamoussoukro, Kandia Camara, ministre de l’Éducation nationale, de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle, s'est voulue très rassurante quant aux mesures prises par le gouvernement en faveur de l'école, dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire due à la pandémie de coronavirus.

"Toutes les dispositions sont prises pour que l'école ne soit pas un foyer de la Covid-19", a-t-elle souligné. Avant d'ajouter que le risque de contamination est quasiment de zéro à l'école.

Présente devant cette Chambre dans le cadre des séances d'information parlementaire pour expliquer toutes les mesures prises par le gouvernement en faveur de l'école, elle a précisé que malgré la Covi-d19, le gouvernement a pris toutes les mesures pour le maintien d'une école de qualité en Côte d'Ivoire.

Selon la ministre, l'école a fermé et a rouvert à l'instar de tous les pays du monde. Avec la réouverture, en premier, à l'intérieur du pays, le gouvernement a payé les frais de transport de 8800 personnes à l'effet de leur permettre de regagner leurs villes d'origine. Certains qui avaient fait leurs tests n'avaient pas attendu les résultats et des cas ont été signalés. Cependant, note-t-elle, toutes ces personnes étant listées et tracées, elles ont été retrouvées et ramenées à Abidjan ou à Grand-Bassam pour y être prises en charge.

"Vous pouvez le constater, il n'y a aucun foyer de contamination à l'intérieur du pays parce que les cas qui ont été détectés ont été très bien gérés." A ce jour donc, dans les écoles primaires, les lycées et collèges, tout va très bien selon elle, sans cas de contamination.

A en croire Kandia Camara, malgré l'ouverture de l'école dans tout le pays, Abidjan demeure l'épicentre de la pandémie avec 95% des cas. "L'ouverture de l'école ne représente aucun risque de contamination. Surtout qu'avant l'ouverture, des dispositions ont été prises pour protéger tous les acteurs de l'école", a-t-elle notifié aux sénateurs.

La ministre de l’Éducation a égrené les efforts fournis en matière de dispositifs de lavage des mains, pour les établissements, de fourniture de gel mains.Elle a révélé que 80 millions de masques ont été mis à la disposition du système éducatif, tant dans le public que le privé. "A ce jour, 85% de ces équipements ont déjà été distribués. Si bien que quand vous arrivez dans une école, il n'y a aucun risque. Le port du masque est obligatoire aussi bien pour l'élève que pour le professeur. Et tous ceux qui arrivent à l'école se lavent les mains".

Au total, ce sont 19 200 flacons de gel main poche, 710 780 autres flacons et 21 400 dispositifs de lavage des mains qui ont été distribués pour permettre la reprise des cours dans de bonnes conditions, a-t-elle affirmé.Mieux, elle a assuré qu'à l'intérieur des classes, il y a un élève par table-banc. De même, la récréation a été supprimée pour éviter les regroupements dans la cour de l'école. "Nous mettons tout en œuvre pour que les élèves et le personnel soient protégés." Kandia Camara a profité de cette tribune pour lancer un appel aux parents.

"Le risque de contamination à l'école est de zéro. Mais ce qui est à craindre, c'est lorsque l'enfant est hors de l'école. Je voudrais demander donc aux parents de servir de modèles à leurs enfants. Il faut que les Ivoiriens respectent les mesures barrières, notamment porter un masque et utiliser le gel mains. Je leur demande de se protéger afin de protéger leurs enfants pour éviter qu'un enfant contaminé ne vienne contaminer ses camarades à l'école", a-t-elle conseillé.

Concernant l'élève du lycée scientifique suspecté, la ministre a souligné qu'il a été ramené à Abidjan et testé négatif à deux reprises. Il a donc repris les cours.

A Yamoussoukro donc, il n'y a aucun cas selon elle. Depuis la réouverture de l'école, le ministère a tenu à respecter quatre priorités. La première est de maintenir allumée, la flamme éducative en Côte d'Ivoire. Ce, à travers un slogan qui a été créé et qui est: "École fermée, mais livres et cahiers ouverts".

La deuxième priorité, c'est d'assurer la continuité pédagogique, notamment la continuité des apprentissages. Il s'agit de faire en sorte que les enfants reprennent le chemin de l'école et achèvent leur cursus scolaire. La troisième priorité, selon Kandia Camara, c'est d'achever le programme afin d'avoir toutes les connaissances avant d'aller en classe supérieure. Et enfin, la dernière priorité, c'est d'organiser les examens à grand tirage.

Pour la ministre Kandia, quatre défis doivent être relevés par l'école ivoirienne.L'accès à internet, le télétravail, la résolution de la massification par le télé enseignement et la démultiplication des collèges de proximité dont 200 sont déjà programmés.

Elle a, en outre, rappelé aux sénateurs que la Côte d'Ivoire a décidé, pour cette année scolaire 2019-2020, de supprimer l'examen du Cepe. La raison, les candidats au nombre de 583 000, cette année, devaient composer dans 2 223 centres d'examen.

Il s'agit d'un examen qui fait appel à un personnel important. " Nous n'avons pas voulu prendre de risque ni pour le personnel ni pour les candidats. C'est ainsi que nous avons décidé de la suppression du Cepe cette année", a-t-elle justifié. Avant d'indiquer qu'il a des pays qui sont allés plus loin en supprimant le Cepe, le Bepc et même le baccalauréat en France.

En ce qui concerne le Cepe, la ministre a expliqué aux sénateurs que les candidats de Cm2 seront évalués à partir des notes de l'examen blanc prévu dans quelques jours et de celles des contrôles continus.

Les candidats qui auront 10/20 après le calcul de ces deux évaluations iront en 6e. Il en est de même pour les candidats libres qui seront également évalués à partir des points obtenus au cours de l'examen blanc. Le Cepe sera donc délivré à tous ceux qui totaliseront 85 points.

Les résultats du baccalauréat seront proclamés le 14 août, suivront les vacances qui vont durer un mois. La rentrée scolaire 2020-2021, quant à elle, sera précédée de cours de renforcement pour le quantum horaire.Tout ceci est fait pour éviter une année blanche en Côte d'Ivoire.

Dr Brice Kouassi, secrétaire d'État en charge de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle, était aux côtés de la ministre Kandia lors de cette séance d'information parlementaire.

N’DRI CÉLESTIN


Le 13/06/20 à 11:58
modifié 13/06/20 à 11:58

LES + POPULAIRES

Baptême de promotion : Plus de 1000 fonctionnaires de police prennent fonction Société civile: La plateforme GSE veut contribuer à l’élaboration des différents politiques pour une société plus juste Emploi jeunes: Mamadou Touré visite des structures d’accueil de jeunes bénéficiaires du projet Pejedec