Deuil: L’hommage de Fraternité Matin à Jean-Baptiste Béhi avant son inhumation samedi

Nouho Serge, directeur général adjoint de Fraternité Matin, s'est incliné devant la dépouille, avant de faire observer les qualités du journaliste. (Joséphine Kouadio)
Nouho Serge, directeur général adjoint de Fraternité Matin, s'est incliné devant la dépouille, avant de faire observer les qualités du journaliste. (Joséphine Kouadio)
Nouho Serge, directeur général adjoint de Fraternité Matin, s'est incliné devant la dépouille, avant de faire observer les qualités du journaliste. (Joséphine Kouadio)

Deuil: L’hommage de Fraternité Matin à Jean-Baptiste Béhi avant son inhumation samedi

Le 12/06/20 à 19:09
modifié 12/06/20 à 19:09
Personnel de Fraternité Matin, familles, amis et connaissances de Jean-Baptiste Béhi (JBB), journaliste et rédacteur en chef chargé des sports du quotidien, étaient réunis, dans la matinée d’hier, à la salle Félix Houphouët-Boigny dudit groupe de presse à Adjamé. Ils sont venus rendre hommage à JBB, arraché à l'affection des siens le 25 avril, au Chu de Cocody, après la levée du corps à Ivosep, à Treichville.

Devant le cercueil exposé à la salle Félix Houphouet-Boigny, Kouassi Mathias, chef du service administration du personnel et de la paie, a déclaré que cette cérémonie est le signe tangible que Jean-Baptiste Béhi a rangé définitivement la plume. « La nouvelle que nous avions tant redoutée a fini par nous parvenir. Resté longtemps alité, il n’a finalement pas pu se soustraire des griffes de la maladie. C’est toute l’entreprise de Fraternité Matin qui a la gorge nouée. Notre collègue entreprendra le long voyage pour le repos éternel. Jean-Baptiste Béhi, très cher rédacteur en chef sports, sache que tu nous manqueras ». Avant d’ajouter que sa confraternité, son sens élevé de la collaboration, son humour de chaque instant et son professionnalisme resteront à jamais dans la mémoire collective de l'entreprise. « Tu auras été un bon journaliste plein de rigueur et d’enthousiasme au travail. Nous te regardons partir impuissants. Va en paix et que le Seigneur t’accueille dans sa félicité céleste », a ajouté Kouassi Mathias.

Le directeur général adjoint de Fraternité Matin, Nouho Serge, représentant le directeur général, Venance Konan, en mission, n’a pas manqué d’exalter les relations cordiales qu’il avait avec Jean-Baptiste Béhi. Tout en appréciant sa collaboration. Et ce n’est pas son homonyme, Jean-Baptiste Akrou, ex-directeur général de Fraternité Matin, qui dira le contraire. Il a confié que son ancien collaborateur a continué de garder de bons rapports avec son couple. Un des voisins de Béhi et la famille éplorée ont traduit toute leur gratitude aux responsables de l’entreprise et le sens de la solidarité que le disparu incarnait.

La famille éplorée a eu le réconfort du personnel, des amis et connaissances à l'escale de Fraternité Matin. (Photo : Joséphine Kouadio)
La famille éplorée a eu le réconfort du personnel, des amis et connaissances à l'escale de Fraternité Matin. (Photo : Joséphine Kouadio)



Après les salutations d’usage à la famille éplorée pour lui apporter le réconfort, sans poignée de mains pour respecter les mesures barrières de lutte contre la maladie à coronavirus, la cérémonie a pris fin dans une ambiance pleine d'émotions. Direction: Bahé B, dans la sous-préfecture de Duékoué, pour les dernières cérémonies funèbres.

Signalons que le défunt, après une formation au Centre d’études des sciences et techniques de l’information (Cesti) de Dakar, l’une des meilleures écoles de journalisme en Afrique, a intégré le groupe de presse Fraternité Matin en 1993. Passionné de la plume, il a passé sa carrière de journaliste sportif au service Sports de Fraternité Matin, d’Ivoir’soir, du quotidien des sports. Il fut également rédacteur en chef de Stades d’Afrique, rédacteur en chef de Fraternité Matin, avant d’occuper son dernier poste de rédacteur en chef chargé des sports. Il était à cinq ans de faire valoir ses droits à la retraite. Il animait une rubrique mensuelle, Sportissimo, qui retraçait la carrière des anciennes gloires.

Féru de sport, outre le football, il a couvert des disciplines sportives telles que le handball, le cyclisme. Jean-Baptiste Béhi a fait le tour de plusieurs stades en Côte d’Ivoire, en Afrique et en dehors du continent. Il faisait partie des reporters abonnés à la couverture de la Coupe d’Afrique des nations et du Mondial de football. Il avait une bibliothèque privée d’images et des écrits sur les anciennes gloires. La Coupe d’Afrique des nations de football 2019 en Égypte est la dernière compétition qu'il a couverte.

Après ça, quoique affaibli par la maladie, il avait repris le travail. Toutefois, il a été contraint d’arrêter d’écrire, vu son état de santé. Il n’a pas recouvré la santé, en dépit des soins dans plusieurs formations sanitaires publiques et privées. Ancien attaquant de pointe dans l’équipe de son village, il avait pour surnom Lébry, patronyme de l’ancienne gloire de l’Africa Sports. Le défunt était aussi syndicaliste et fut président de la mutuelle des travailleurs de Fraternité Matin.

Pour l’ultime hommage, une délégation de Fraternité Matin s’est rendue à Bahé B afin de prendre part, aujourd’hui, à l'inhumation au cimetière du village. JBB laisse une veuve et deux enfants.



Le 12/06/20 à 19:09
modifié 12/06/20 à 19:09

LES + POPULAIRES

Ministère des Eaux et Forêts : Un programme de logements pour tous les agents a démarré Action sociale : Du matériel orthopédique remis aux personnes en situation de handicap Journée de mobilisation #JeVeuxSavoir : L’éducation complète à la sexualité pour prévenir les violences basées sur le genre