Daoukro: Les fondateurs d’écoles privées sommés de payer leur personnel

Daoukro: Les fondateurs d’écoles privées sommés de payer leur personnel

La directrice régionale de l’Éducation nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle (Drenet-Fp) de l’Iffou, Taregue Chantal Rosine, a demandé aux fondateurs d’établissements privés de payer les deux mois d’arriérés de salaire de leurs enseignants permanents. Et cela, en s’appuyant sur le fait que l’État a tenu tous ses engagements vis-à-vis des établissements secondaires privés.

La directrice régionale a évoqué l’éventualité pour les fondateurs qui seraient tentés de ne pas se conformer à cette recommandation de perdre leurs agréments. C’était le 4 juin dans le hall de la préfecture de Daoukro, à l’occasion d’une rencontre avec différences structures sous tutelle. « Il nous revient que certains fondateurs ne se sont pas encore acquittés de ce qu’ils devaient à leurs enseignants permanents. Nous ne voulons pas encore venir jouer les médiateurs. Car madame le ministre a été très claire ». Avant d’ajouter : « Lorsque nous sommes saisis, nous lui transmettons le nom de l’établissement et il lui sera retiré les agréments. Je n’ai pas envie qu’on retire l’agrément d’un fondateur ici. Ce que l’État devait aux établissements privés, tout a été payé intégralement. Ce sont des pères et mères de famille, ils ont des charges », a-t-elle mis en garde.

Edgar Yeboué


LES + POPULAIRES

Covid-19: Des chercheurs russes annoncent la fin des essais d'un vaccin contre la pandémie Bouna : Un ex-démobilisé condamné à deux ans de prison pour avoir tailladé trois policiers Des accidents causés par des tas d’immondices au quartier San Pedro de Man