Poro : Le personnel soignant au cœur d’une opération de don de sang

Le Centre national de transfusion sanguine a un grand besoin en poches de sang. (DR)
Le Centre national de transfusion sanguine a un grand besoin en poches de sang. (DR)
Le Centre national de transfusion sanguine a un grand besoin en poches de sang. (DR)

Poro : Le personnel soignant au cœur d’une opération de don de sang

Le 05/06/20 à 18:46
modifié 05/06/20 à 18:46
Le personnel soignant du Centre médico-social baptiste de Torgokaga (Korhogo) a initié le 28 mai une opération de don de sang dénommée ‘’Enlevons nos blouses pour donner notre sang’’. Selon Bamba Mamadou, directeur de la structure sanitaire, l’action vise à combler le déficit criant de sang dans les régions du Poro et de la Bagoué.

« Nous voulons donner l’exemple en donnant notre sang avant d’aller sensibiliser les autres à le faire. Voilà pourquoi nous avons organisé cette opération. Après, nous irons vers les populations pour les inviter à donner le leur. La transfusion sanguine est indispensable et à tout moment », a souligné Bamba Mamadou.

Kadjo Didier Martial, chargé de la collecte de sang au Centre national de transfusion sanguine des régions du Poro et de la Bagoué, s’est appesanti sur la pénurie de sang dans cette partie du pays. « Il est très difficile d’avoir des poches de sang à cause de la pandémie qui sévit en ce moment. Le Centre national de transfusion sanguine manque de poches de sang alors que le besoin est là », a-t-il révélé.

Tout en précisant que sa structure dispose, aujourd'hui, de 3000 poches contre 6000 en mai dernier. Dr Sagara, médecin-chef du Centre de santé confessionnelle baptiste et Marie Traoré bibliothécaire à la cathédrale Jean-Baptiste exhortent les populations locales à prendre massivement part à cette opération.


Le 05/06/20 à 18:46
modifié 05/06/20 à 18:46

LES + POPULAIRES

Enseignement technique et formation professionnelle: Les fondateurs d’établissements privés exposent leurs préoccupations à Brice Kouassi Visa non-immigrant : Les Etats-Unis facilitent la procédure Côte d’Ivoire : 200 nouveaux établissements sanitaires de 1er contact bientôt en construction et réhabiliter 447