Législatives 2020 : Des jeunes, potentiels candidats, formés

Une vue des jeunes, potentiels candidats aux élections législatives, en formation. (DR)
Une vue des jeunes, potentiels candidats aux élections législatives, en formation. (DR)
Une vue des jeunes, potentiels candidats aux élections législatives, en formation. (DR)

Législatives 2020 : Des jeunes, potentiels candidats, formés

Le 05/06/20 à 17:56
modifié 05/06/20 à 17:56
Le Forum de la société civile de l’Afrique de l’ouest section Côte d’Ivoire (Foscao-Ci) organise du 2 au 6 juin 2020, à Abidjan, un atelier de formation à l’intention de 30 jeunes potentiels candidats aux prochaines élections législatives de 2020 en Côte d’Ivoire. C’est un atelier financé par le Fonds des nations unies pour la démocratie (Fnud).

« Le constat est que la jeunesse ivoirienne demeure quasi-absente de la scène politique, surtout en tant que candidat et ce, pour diverses raisons. Un seul jeune de moins de 35 ans sur 255 députés à l’Assemblée nationale ivoirienne. Cela a pour conséquence d’affecter considérablement les conditions de vie et d’épanouissement de la jeunesse. Pourtant, la jeunesse dont l’âge oscille entre 18 et 35 ans représente 77 % de la population », explique Drissa Soulama, coordinateur national du Foscao-Ci.

Selon lui, ce programme vise à renforcer les capacités des bénéficiaires qui ont été sélectionnés suite à un appel d’offres, pour leur permettre de briguer un mandat électif.

Durant quatre jours, les participants seront formés sur les thématiques suivantes : « présenter le processus électoral et ses implications ; développer le leadership des jeunes candidats ; donner les bases en communication politique aux candidats ; outiller les jeunes sur les techniques de rédaction d’un plan de campagne. »

S’exprimant au nom de Babacar Carlos Mbaye, Représentant résident de la Cedeao en Côte d’Ivoire, Coulibaly Ben Souleymane, chef de projet, a invité les jeunes à saisir cette opportunité et à prendre leur place dans la gouvernance institutionnelle de la Côte d’Ivoire.

« Electeurs à part entière, avec une pleine conscience des responsabilités que cela leur confère, les jeunes doivent avoir la légitime ambition d’être élus. Aussi les partis politiques doivent davantage faire la place aux jeunes au moment de procéder au choix et à l’investiture des candidats », a-t-il soutenu.

Info : Une correspondance particulière


Le 05/06/20 à 17:56
modifié 05/06/20 à 17:56

LES + POPULAIRES

Concours administratifs 2020 : Les cours de préparation en ligne démarrent le mercredi 8 juillet De la drogue et des faux billets de banque saisis par la gendarmerie dans l'ouest et le centre du pays Santé : Le gouvernement va construire 200 nouveaux établissements sanitaires de premier contact