Formation par le e-learning : L’Ambassade d’Israël et la Chaire Unesco s’unissent

L’ambassadeur d’Israël, et l’ex ministre Euphrasie Kouassi Yao engagés pour le développement du capital humain. (Dr)
L’ambassadeur d’Israël, et l’ex ministre Euphrasie Kouassi Yao engagés pour le développement du capital humain. (Dr)
L’ambassadeur d’Israël, et l’ex ministre Euphrasie Kouassi Yao engagés pour le développement du capital humain. (Dr)

Formation par le e-learning : L’Ambassade d’Israël et la Chaire Unesco s’unissent

Le 04/06/20 à 18:06
modifié 04/06/20 à 18:06
L’Ambassadeur de l’Etat d’Israël en Côte d’Ivoire, Leo Vinovezky s’est engagé, le 4 juin, à accompagner la Chaire Unesco « Eau, femmes et pouvoir de décisions », dirigée par Euphrasie Kouassi Yao, pour la formation professionnelle d’environ cinquante hommes et femmes cette année.

Grâce à l’agence de coopération internationale pour le développement du ministère des Affaires étrangères de son pays dénommée Mashav, il entend, courant le mois de juillet à août, renforcer les capacités de ces personnes par le e-learning sur différentes thématiques. Notamment, le Genre et développement, la prise de décision, le leadership et la prise de parole en public et également la collecte de fonds et le financement de projets.

Pour Leo Vinovezky, la formation, surtout celle des femmes est très importante aux yeux de son pays. C’est pour cette raison qu’accompagner la Chaire Unesco dans cette initiative est un véritable plaisir pour l’ambassade et aussi pour le ministère des Affaires Etrangères d’Israël.

Face à la crise du Coronavirus, il est important de trouver des moyens pour poursuivre les activités et initier des cours en ligne ne fait que répondre à cette réalité. Aussi, collaborer avec un démembrement de l’Unesco, ne peut que renforcer, précise-t-il, notre coopération avec cette institution internationale mais également avec la Côte d’Ivoire. Avec qui nous nouons de vielles amitiés de collaboration. « A travers ce partenariat, nous faisons honneur à tous les pères fondateurs de l’amitié et de coopération entre l’Israël et la Côte d’Ivoire en l’occurrence Félix Houphouët-Boigny et le Premier ministre David Ben Gourion », a-t-il soutenu.

Heureuse de cet appui, Euphrasie Kouassi Yao a, au nom du Président de la République Alassane Ouattara, remercier l’ambassade et son peuple. Elle s’est dite fière de voir la vieille coopération entre le Côte d’Ivoire et l’Israël se réchauffer à travers ce partenariat en cours de réalisation.

Cette formation sera, selon elle, ouverte pour toutes les personnes désireuses d’apprendre quel que soit leur lieu de résidence. Cela leur permettra de valoriser leur compétence et de contribuer à la création de la justice sociale pour le bonheur de la Côte d’Ivoire. « Nous lancerons les recrutements dès que tout sera bouclé entre nos deux parties afin que l’un de nos projets phare (la Base) qui a fait la tête d’affiche sur la chaine Rfi joue son rôle grâce à ces hommes et femmes leaders et engagés qui sortiront de cette formation », croit-elle.

Par ailleurs, Prof Koffi-Nevry, responsable de la formation à la Chaire Unesco a profité de la présence du future partenaire de l’institution pour lui présenter le contenu des formations de la Chaire Unesco. Il s’agit entre autres de la formation qualifiante qui est marquée par quatre composantes à savoir l’Ingénierie du genre, la formation à la carte, les séminaires de formation et les samedis de la Chaire.


Le 04/06/20 à 18:06
modifié 04/06/20 à 18:06

LES + POPULAIRES

Journée Africaine de lutte contre la corruption : Transparence et responsabilité dans la gestion des financements COVID-19 en Afrique Obsèques du 1er ministre Amadou Gon Coulibaly : Le programme détaillé Education nationale/Affectation en 6è (2020-2021) : L’opération démarre le 24 juillet