« Campagne #JeVeuxSavoir » : 21 associations d’Afrique de l’Ouest se mobilisent pour promouvoir l'Éducation Complète à la sexualité

« Campagne #JeVeuxSavoir » : 21 associations d’Afrique de l’Ouest se mobilisent pour promouvoir l'Éducation Complète à la sexualité

Le 03/06/20 à 06:13
modifié 03/06/20 à 06:13
21 associations d’Afrique de l’Ouest du réseau Alliance Droits et Santé se mobilisent pour promouvoir l'Éducation Complète à la sexualité. Et ce, à travers la campagne #JeVeuxSavoir.

A l’occasion de la journée du 28 mai qui marque à la fois la journée mondiale d'action pour la santé des femmes et la journée mondiale de l'hygiène menstruelle, la campagne #JeVeuxSavoir vise à mobiliser pour le droit des jeunes, et notamment des jeunes filles, à accéder à des informations et services de qualité sur la santé sexuelle et reproductive.



Il faut indiquer que depuis mars 2020, cette mobilisation a débuté sur les réseaux sociaux, à travers des témoignages vidéos, des bandes dessinées et des messages d’information et de sensibilisation. Illustrant ainsi en quoi l'Éducation Complète à la Sexualité (ECS) peut transformer la vie des jeunes. Et surtout améliorer le droit des jeunes à avoir accès à des informations fiables sur les droits et la santé sexuels et reproductifs.

La « Campagne #JeVeuxSavoir » vise ainsi à créer des conditions de dialogues sur les besoins des jeunes de connaître leurs droits et d’avoir accès à des services de qualité en santé sexuelle et reproductive.

Cette campagne a déjà touché plusieurs centaines de milliers de personnes dans 6 pays (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Mali, Niger et Sénégal).

“Mon cousin et sa copine étaient en relation [...] et, malheureusement, ils n’ont pas eu la bonne information, ce qui a abouti à cette grossesse précoce. Il aurait voulu avoir cette information, d'après ce qu’il m’a confié. Et, cette information, il aurait pu l’avoir à l’école ”, témoigne Arthur Armand Arnaud Daboné.

AA



Pour les associations du réseau, suite à la Covid-19 avec l’augmentation des risques sanitaires, c’est le moment d’apporter aux jeunes les connaissances nécessaires pour contribuer à la baisse des grossesses non désirées, des taux de VIH et autres IST. Cette campagne entend aussi contribuer à développer la capacité des jeunes à prendre des décisions éclairées, à communiquer, à maîtriser les risques et à favoriser des relations respectueuses.

Pour participer à cette campagne, le Réseau invite à rejoindre la mobilisation et l’interpellation des responsables politiques sur les réseaux sociaux (Facebook : @JeVeuxSavoir2020, Twitter : @_JeVeuxSavoir, Instagram : @jeveuxsavoir_2020).

Il faut signaler que l’Alliance droits et santé créé en 2013 a pour objectif d’améliorer le statut et la santé des femmes et des filles d’Afrique de l’Ouest. Elle regroupe des associations spécialistes du domaine ainsi que des mouvements de jeunes et de femmes. En Côte d’Ivoire, L’Association des Femmes Juristes de Côte d’Ivoire (AFJCI) , membre dudit réseau, Tout comme la mission des jeunes pour l’éducation, la santé, la solidarité et l’inclusion (MESSI) participent activement à la campagne.



Le 03/06/20 à 06:13
modifié 03/06/20 à 06:13

LES + POPULAIRES

Covid-19: Des chercheurs russes annoncent la fin des essais d'un vaccin contre la pandémie Bouna : Un ex-démobilisé condamné à deux ans de prison pour avoir tailladé trois policiers Des accidents causés par des tas d’immondices au quartier San Pedro de Man