Education non formelle : Kandia Camara a présidé le 12e conseil de la Fondation Karanta

La réunion s’est exceptionnellement déroulée par visioconférence, à cause de la pandémie à coronavirus. (DR)
La réunion s’est exceptionnellement déroulée par visioconférence, à cause de la pandémie à coronavirus. (DR)
La réunion s’est exceptionnellement déroulée par visioconférence, à cause de la pandémie à coronavirus. (DR)

Education non formelle : Kandia Camara a présidé le 12e conseil de la Fondation Karanta

Le 30/05/20 à 14:38
modifié 30/05/20 à 14:38
Structure chargée d’assister les ministères en charge de l’éducation non formelle dans la conception et la mise en œuvre de politiques d’éducation de base non formelle et d’insertion socio-professionnelle, la Fondation Karanta a tenu son 12e conseil, le jeudi 28 mai 2020.

Kandia Camara, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, a présidé le 28 mai, le 12e conseil de la Fondation Karanta (foyer d’apprentissage en mandingue).

Cette session s’est exceptionnellement déroulée par visioconférence à cause de la pandémie à coronavirus. C’est donc depuis son cabinet situé à la tour D, au Plateau, que Kandia Camara, actuelle présidente de la fondation, a pris part à ces assises en compagnie de ses pairs.

En réponse au faible taux d’alphabétisation dans ses états membres, la fondation avait adopté en novembre 2017 à Ouagadougou (Burkina Faso), un plan de relance. Qui s’articule essentiellement autour de la mobilisation des ressources pour la mise en œuvre de projets au profit des populations non scolarisées ou déscolarisées.

Aussi, 2 ans après, ce 12e conseil a constitué le cadre d’évaluation des réalisations et progrès enregistrés dans le cadre de ce programme.

La Fondation Karanta a été créée en décembre 2000, à Dakar (Sénégal). C’est un cadre de réflexions et d’actions pour adresser la problématique de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle.

Organisme international reconnu par les Nations unies, la fondation regroupe six (6) pays de la sous-région ouest-africaine. A savoir, le Mali, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Niger, la Guinée et le Sénégal.


Le 30/05/20 à 14:38
modifié 30/05/20 à 14:38

LES + POPULAIRES

Enseignement technique et formation professionnelle: Les fondateurs d’établissements privés exposent leurs préoccupations à Brice Kouassi Visa non-immigrant : Les Etats-Unis facilitent la procédure Côte d’Ivoire : 200 nouveaux établissements sanitaires de 1er contact bientôt en construction et réhabiliter 447