Jacqueville : Des populations s’opposent à un projet immobilier à Adoukro

Une vue des manifestants. (DR)
Une vue des manifestants. (DR)
Une vue des manifestants. (DR)

Jacqueville : Des populations s’opposent à un projet immobilier à Adoukro

Par (AIP)
Le 30/05/20 à 11:14
modifié 30/05/20 à 11:14
Des populations surexcitées ont manifesté, le vendredi 29 mai 2020, aux environs de 11h à l’entrée du pont de Jacqueville pour empêcher une délégation du Secrétariat d’État auprès du ministre de la Construction, du Logement et l’Urbanisme chargé du Logement social, de visiter le site de 2600 hectares d’Adoukro, dans le cadre d’un projet immobilier que veut entreprendre la Société générale d’investissement et de réalisation (SGIR) dans ladite zone.

Malgré la présence dissuasive des éléments de la brigade de gendarmerie de Jacqueville, les enfants, les jeunes et des femmes du village N’Djem, ont fait barrage à la délégation du Secrétariat d’État chargé du logement social conduite par le directeur de cabinet, Édouard Kouadio Kouassi, immobilisée sur l’ancien site du débarcadère de Jacqueville.

Pour expliquer ce débrayage, l’un des fils du village N’Djem, Moussa Ouattara, au nom de sa population, a fait savoir que ses parents refusent la réalisation de ce projet immobilier parce qu’ils sont impactés et les droits des riverains n’ont pas été pris en compte. Par conséquent, les fils des pêcheurs de la rive de Jacqueville refusent toute activité de la SGIR.

Pour sa part, le directeur cabinet du Secrétaire d’état chargé du logement social, Édouard Kouadio Kouassi, a échangé avec les manifestants tout en invitant les leaders et le promoteur immobilier SGIR à venir s’expliquer la semaine prochaine à son cabinet pour trouver une solution à ce problème.

La visite de la délégation du Secrétariat d’État chargé du logement social a été écourtée par conséquent au risque de recevoir des jets de pierres. Quant à la gendarmerie nationale, elle n’a pas pu disperser les manifestants qui ont grogné deux heures durant.

Aucun blessé n’a été enregistré dans les rangs de la délégation du Secrétariat d’État chargé du logement social. Durant cette manifestation des populations du village N’Djem, la circulation a été perturbée car le pont était inaccessible.

Par (AIP)
Le 30/05/20 à 11:14
modifié 30/05/20 à 11:14

LES + POPULAIRES

Justice : Un gendarme condamné « à vie » pour braquage à Abengourou Justice : Yodé et Siro devant le procureur de la République jeudi Journée Internationale des Personnes Handicapées : Le CNDH invite l’Etat à élaborer un document de politique nationale