Recherche scientifique : Adama Diawara présente le projet de loi sur le Fonds pour la science, la technologie et l’innovation

Pr Adama Diawara, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. (DR)
Pr Adama Diawara, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. (DR)
Pr Adama Diawara, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. (DR)

Recherche scientifique : Adama Diawara présente le projet de loi sur le Fonds pour la science, la technologie et l’innovation

Par CICG
Le 29/05/20 à 16:49
modifié 29/05/20 à 16:49
Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Adama Diawara a présenté devant la Commission parlementaire de la Recherche, de la Science, de la Technologie et de l’Environnement, le projet de loi portant ratification de l’ordonnance n°2018-593 du 27 juin 2018 portant création et organisation du Fonds pour la Science, la Technologie et l’Innovation, dénommé (FONSTI).

« La création d’un fonds pour la recherche et l’innovation est indispensable au développement socio-économique de la Côte d’Ivoire». Toutes les économies émergentes sont des économies du Savoir, dont les croissances sont essentiellement tirées par la recherche et l’innovation technologique », a expliqué Adama Diawara.

L’émissaire du gouvernement a insisté sur les avantages du FONSTI pour la Côte d’Ivoire. Selon lui, la poursuite des réformes engagées et les efforts d’investissement du gouvernement vont permettre d’améliorer l’accès à l’Enseignement supérieur, la qualité et la pertinence des formations, la formation d’un capital humain de qualité, compétent et compétitif et la conduite d’une recherche scientifique et technologique au service du développement de la Côte d’Ivoire.

Adama Diawara s’est prêté aux questions des parlementaires qui lui ont permis d’apporter des clarifications sur ledit projet de loi.

Le projet de loi relatif au FONSTI a été adopté à l’unanimité des députés présents, membres de la Commission parlementaire de la Recherche, de la Science, de la Technologie et de l’Environnement.

Notons que c’est Famoussa Coulibaly, président de la Commission de la Recherche, de la Science, de la Technologie et de l'Environnement (CRSTE) qui a conduit les débats.



Par CICG
Le 29/05/20 à 16:49
modifié 29/05/20 à 16:49

LES + POPULAIRES

Explosion de gaz : 9 personnes brûlées dont des cas graves Formation médicale continue : Bientôt un organe national de régulation dédié Situation des Droits de l’homme : Le CNDH fait le point aux diplomates et représentations des organisations internationales