Journées de louange et de prières d’intercession: Une cinquantaine de chantres en mission pour la paix

Le comité d’organisation a rendu publiques les nouvelles dates des journées de prière.(DR)
Le comité d’organisation a rendu publiques les nouvelles dates des journées de prière.(DR)
Le comité d’organisation a rendu publiques les nouvelles dates des journées de prière.(DR)

Journées de louange et de prières d’intercession: Une cinquantaine de chantres en mission pour la paix

Le 27/05/20 à 03:00
modifié 27/05/20 à 03:00
Initialement prévue pour se tenir du 30 avril au 20 juin, la première édition des Journées de louange et de prières d’intercession aura finalement lieu du 20 juin au 1er août prochain.

Pour informer l’opinion de ce report occasionné par la pandémie de Covid-19, une conférence de presse s’est tenue le 22 mai, à Cocody, à l’initiative du comité d’organisation. Selon les explications de Soumah Yadi, membre du comité, il s’agit d’un programme spécial conçu pour favoriser l’entrée de la Côte d’Ivoire dans sa destinée prophétique.

En empêchant, par la prière et dans l’union de toutes les sensibilités ecclésiastiques de Côte d’Ivoire, que tout mauvais sort s’abatte sur la Côte d’Ivoire au cours des futures élections. Cette initiative a été suscitée par deux visions reçues par le pasteur Étienne Monsia, aumônier national de l’Union des artistes et chantres de Côte d’Ivoire. A l’en croire, ces visions annonçaient des troubles lors de cette période électorale. C’est ainsi qu’est née l’initiative de parcourir l’ensemble du pays pour conjurer le mauvais sort et permettre la tenue d’élections apaisées. Ce ne sont pas moins d’une cinquantaine de chantres ainsi qu’une armée de pasteurs et serviteurs de Dieu qui parcourront 12 villes du pays dans ce cadre. Le stade Champroux de Marcory accueillera la première étape de ce périple le 20 juin prochain. Quand la place Jean-Paul II de Yamoussoukro prêtera son cadre à l’apothéose, le 1er août. Ces journées sont placées sous l’égide du Consistoire des Églises évangéliques de Côte d’Ivoire. Elles se veulent un véritable champ d’expérimentation de la force de la prière, de toutes les sensibilités ecclésiastiques du pays, sans exclusion. Un projet que le pasteur Étienne Monsia résume par l’expression «Rassembler tout le corps du Christ autour de la nation». Le thème retenu est : « Quelle heure est-il à l’horloge de Dieu dans l’Église ivoirienne».

Pour joindre le social à cette caravane, les organisateurs annoncent, à chacune des étapes, entre autres, des visites aux malades et aux prisonniers ainsi que des dons aux orphelins et aux veuves.

Le 27/05/20 à 03:00
modifié 27/05/20 à 03:00

LES + POPULAIRES

Concours administratifs 2020 : Les cours de préparation en ligne démarrent le mercredi 8 juillet De la drogue et des faux billets de banque saisis par la gendarmerie dans l'ouest et le centre du pays Santé : Le gouvernement va construire 200 nouveaux établissements sanitaires de premier contact