EPP Anono: Quelles dispositions sanitaires pour un groupe scolaire avec au moins 100 élèves par classe !

Des élèves suivant attentivement le cours dispensé par le maitre. (Dr)
Des élèves suivant attentivement le cours dispensé par le maitre. (Dr)
Des élèves suivant attentivement le cours dispensé par le maitre. (Dr)

EPP Anono: Quelles dispositions sanitaires pour un groupe scolaire avec au moins 100 élèves par classe !

Le 25/05/20 à 15:32
modifié 25/05/20 à 15:32
Accroche : Les élèves étaient heureux de retrouver les amis de classe, après près de 3 mois de fermeture des écoles due à la pandémie à Coronavirus.
A l’image des autres établissements scolaires du Grand Abidjan, les cours ont effectivement repris à l’école primaire publique (Epp) d’Anono dans la commune de Cocody, ce lundi 25 mai 2020. Enseignants et directeurs d’écoles tous au poste. Par contre, pour les élèves, ce n’était pas la grande affluence dans les classes, comme ce l’était dans la période d’avant la fermeture des écoles. La pandémie à Coronavirus oblige. Les salles ne doivent pas contenir un grand nombre d’écoliers, dans le cadre du respect des gestes barrières pour empêcher la propagation du virus. Les tout-petits étaient tout de même au rendez-vous. Un élève par table banc, arborant un masque, avec une distance minimum d’un mètre entre lui et son camarade. Ils doivent rester tranquille et ne point se toucher. Les consignes sont strictes à cet effet.

Le bémol, c’est que l’établissement est un groupe scolaire de trente-six (36) écoles primaires avec un nombre pléthoriques d’enfants par classe.

« Aujourd’hui 25 mai 2020, la réouverture est effective. Tous les agents sont présents. Epp Anono, c’est un groupe scolaire un peu spécial. Les élèves sont très nombreux dans les classes avec un effectif moyen de 100 élèves. Avant le confinement, les élèves s’asseyaient à trois parfois à quatre par table banc », fait savoir la directrice de l’Epp Anono 1 (Ndlr : une des 6 écoles du groupe), Mme Brou Hélène. Notant que certaines classes où l’effectif est encore plus élevé, il a fallu renvoyer certaines élèves à la maison pour qu’ils reviennent le lendemain, bien que la classe ayant a été divisée par deux.



Comme équipements sanitaires, les six (6) écoles ont été dotées chacune d’un seau, du savon liquide et des sachets poubelles. Un don du village par l’intermédiaire du Coges. Mais là où le bât blesse, c’est qu’il n’y a aucun gel hydroalcoolique pour ces milliers d’élèves. Les masques qu’ils portent, c’est une acquisition des parents. Mme Brou Hélène salue l’effort fourni pour offrir ce matériel d’hygiène. Toutefois, notre interlocuteur juge cela insuffisant. Elle plaide pour que « chacune des trente-six classes soit dotée d’au moins un seau, de savon liquide, de gel, d’un thermomètre électronique et de masques ».

Pour cette reprise, La directrice souligne que l’accent sera mis sur les mathématiques, le français, les sciences et surtout l’Edhc pour apprendre aux enfants le comportement à adopter désormais face au Covid-19. Ajoutant que pour cette première semaine, l’enseignement portera sur les révisions. Car, dit-elle, après près de trois mois de fermeture, les enfants ont pratiquement tout oublié.

Le 25/05/20 à 15:32
modifié 25/05/20 à 15:32

LES + POPULAIRES

Obsèques du 1er ministre Amadou Gon Coulibaly : Le programme détaillé Education nationale/Affectation en 6è (2020-2021) : L’opération démarre le 24 juillet Covid-19/Soutien aux étudiants de la diaspora: Une Ong panafricaine plaide pour la mise en œuvre d’un fonds spécial d'urgence