Développement : Amedé Kouakou instruit le peuple dida de Nébo sur les actions du Chef de l’État

Amedé Kouakou remettant des présents aux populations de Bocanda, après la cérémonie d’inauguration du siège du Rhdp de la ville. (photo : DR)
Amedé Kouakou remettant des présents aux populations de Bocanda, après la cérémonie d’inauguration du siège du Rhdp de la ville. (photo : DR)
Amedé Kouakou remettant des présents aux populations de Bocanda, après la cérémonie d’inauguration du siège du Rhdp de la ville. (photo : DR)

Développement : Amedé Kouakou instruit le peuple dida de Nébo sur les actions du Chef de l’État

Le 18/05/20 à 00:06
modifié 18/05/20 à 00:06
Coordonnateur du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) dans la région du Lôh-Djiboua, Amedé Kouakou est sur le terrain pour défendre le bilan du président de son parti politique, Alassane Ouattara.

Ainsi, vendredi dernier dans le village de Nébo, face aux populations Dida de cette bourgade, il a soutenu que la gestion du Chef de l’État est plus que satisfaisante. Il s’est donc dit fier d’avoir rejoint le Rhdp qui est en train de bâtir la Côte d’Ivoire.

« Nous avons décidé d’être avec ceux qui travaillent pour la Côte d’Ivoire. En neuf ans, quand vous voyez ce que le Président Alassane Ouattara a fait pour la Côte d’Ivoire, on peut l’aimer comme ne pas l’aimer, mais au moins, on sait qu’il a travaillé pour notre pays. Lorsque Mme Gbagbo est sortie de prison, elle partait chez elle à Moossou et elle se demandait si elle était en Côte d’Ivoire », a-t-il justifié. Avant de soutenir que le mandat du Président de la République est marqué par la construction d’infrastructures d’envergure comme les ponts, les autoroutes, les écoles, l’électrification des villages. En somme, à l’en croire, le combat du Chef de l’État, c’est l’amélioration des conditions de vie des populations ivoiriennes.

S’adressant à ses ‘’ parents’’ baoulé de la localité, en tant que président de l’Association des cadres du centre pour le développement du Rhdp (Accd-Rhdp), il a dit regretter que l’on le qualifie de traître pour avoir rejoint le rang des Houphouétistes au détriment du Pdci-Rda, son parti d’origine. « Je n’ai trahi personne. Quand quelqu’un qui a 86 ans veut être candidat en 2020, je ne peux pas m’aligner. Je suis la vérité. Et la vérité, c’est celui qui développe la Côte d’Ivoire », a-t-il défendu.

Puis de se féliciter du choix du Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, pour défendre les couleurs du Rhdp au scrutin présidentiel d’octobre. Il a profité de cette cérémonie pour faire de nombreux présents à ses interlocuteurs.

Toujours dans le cadre de sa tournée, Amedé Kouakou, par ailleurs ministre de l’Équipement et de l’Entretien routier, s’est rendu samedi à Bocanda. Là-bas, il a procédé a à la pose de la première pierre du siège du Rhdp en présence des élus de la ville. Il a promis de donner de l’allure à cette maison des militants de l’alliance au pouvoir d’ici septembre.

Il a également entretenu les populations baoulé sur les actions du Chef de l’État à la tête de la Côte d’Ivoire. Avant de leur offrir des vivres et non vivres dans le cadre de la lutte contre la Covid-19.


Le 18/05/20 à 00:06
modifié 18/05/20 à 00:06

LES + POPULAIRES

Religion/Sanctuaire Notre Dame de la Garde de Bonoua : La sacristie vandalisée Après les événements de Dabou : La compassion du Sénateur Gabriel Yacé aux familles éplorées Religion : Les musulmans célèbrent, mercredi, le Maoulid