Région du Poro/lutte contre le Covid-19 : Des femmes sensibilisent la population de Korhogo

Les donatrices ont remis leur don au préfet qui l'a transmis aux destinataires. (DR)
Les donatrices ont remis leur don au préfet qui l'a transmis aux destinataires. (DR)
Les donatrices ont remis leur don au préfet qui l'a transmis aux destinataires. (DR)

Région du Poro/lutte contre le Covid-19 : Des femmes sensibilisent la population de Korhogo

Le 14/05/20 à 15:07
modifié 14/05/20 à 15:07
Les bonnes volontés pour aider le gouvernement dans sa lutte contre le Covid-19 ne manquent pas.

A Korhogo, Bêrê Coulibaly, 3è vice-présidente du Conseil régional du Poro et Fanta Cissé, 3è adjointe au maire de Korhogo donnent le parfait exemple. Elles mènent la sensibilisation contre la pandémie à coronavirus auprès des femmes. Elles ont remis à cet effet 10 cartons de savon liquide et 3 000 bavettes. C’était le mardi, à la préfecture de Korhogo qui a vu la participation de plusieurs leaders d’organisation féminines venues de M’Bengué, Sinématiali et Korhogo.

Bêrê Coulibaly, porte-parole des donatrices, a félicité les autorités ivoiriennes pour la bonne conduite de la lutte qui a abouti à l’assouplissement des mesures à l’intérieur du pays épargné de tout nouveau cas depuis le 21 avril. Aussi a-t-elle tenu à appeler les populations à plus de vigilance en continuant à observer les mesures barrières. « A travers notre action, il s’agit de soutenir l’immense travail du préfet de la région du Poro et ses collaborateurs qui sillonnent l’ensemble de la région pour faire respecter les mesures barrières », a-t-elle salué.

Les représentantes des organisations féminines sont reparties avec des kits destinés aux femmes de leurs localités. (DR)
Les représentantes des organisations féminines sont reparties avec des kits destinés aux femmes de leurs localités. (DR)



Impressionnée par l’action des deux donatrices, Awa Sylla, conseillère technique de la ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, les a félicitées car ce geste va dans la droite ligne du vaste programme de désinfection lancé par son ministère à Abidjan. « Mieux vaut prévenir que guérir », a-t-elle dit.

Célestine Lou Irié a, au nom du préfet, invité les femmes au respect des mesures barrières. « Les bavettes qui vous ont été remises ne sont pas destinées pour vos sacs à main », a-t-elle lancé.

Ekponon Assomou, préfet de la région du Poro, préfet du département de Korhogo, était présent à cette remise de don.



Le 14/05/20 à 15:07
modifié 14/05/20 à 15:07

LES + POPULAIRES

Koumassi : La Paroisse Notre Dame de l’Assomption cambriolée Rencontre interreligieuse : Un appel à la paix lancé par la communauté Sant’Egidio Prières œcuméniques: Musulmans et chrétiens unis pour la fraternité à Anono