Amélioration du secteur de l’eau potable : Laurent Tchagba lance les travaux d’approvisionnement de 155 sous-quartiers du Grand-Abidjan

1,6 million de personnes de 155 sous-quartiers d’Abidjan et ses villes environnantes  bénéficieront sous peu de l’eau potable.
1,6 million de personnes de 155 sous-quartiers d’Abidjan et ses villes environnantes bénéficieront sous peu de l’eau potable.
1,6 million de personnes de 155 sous-quartiers d’Abidjan et ses villes environnantes bénéficieront sous peu de l’eau potable.

Amélioration du secteur de l’eau potable : Laurent Tchagba lance les travaux d’approvisionnement de 155 sous-quartiers du Grand-Abidjan

Le 09/05/20 à 13:18
modifié 09/05/20 à 13:18
1,6 million de personnes de 155 sous-quartiers d’Abidjan et ses villes environnantes (Anyama, Bingerville, Grand-Bassam, Bonoua et Songon) bénéficieront sous peu de l’eau potable. Le vendredi 8 mai 2020, le ministre de l’Hydraulique, Laurent Tchagba et le ministre Kafana Koné, maire de Yopougon ont procédé dans ladite commune, précisément à Yopougon-Niangon, au lancement officiel des travaux du projet d’Amélioration des performances techniques et financières du secteur de l'eau potable (Aptf).



D'un coût de 47 milliards FCFA, ce projet va durer 18 mois soit trois à quatre mois de travaux par quartier. Et permettra de rendre l'eau potable disponible dans le grand Abidjan de plus 95%. Il faut signaler que ce projet donnera lieu à l’octroi de branchement sociaux, contribuera à la lutte contre la fraude et surtout au renforcement de la production d'eau potable dans le grand Abidjan. Sur les 155 sous quartiers concernés par ce vaste projet à portée sociale, 41 sous quartiers de Yopougon en font partie.



Justifiant l’urgence de ces travaux, le ministre Laurent Tchagba a expliqué qu’en 2017, le diagnostic à l’échelle nationale a montré qu’Abidjan et les villes de l’intérieur du pays étaient suffisamment déficitaires en adduction d’eau. Et que 155 sous-quartiers du Grand Abidjan ne disposaient pas de canalisations.

Poursuivant, il indiqué que ce projet a pris du retard à cause de la pandémie du Covid-19. Justement, abordant ce volet, le ministre Tchagba dira : « Parmi les mesures barrières, figurent en bonne place le lavage des mains. Or pour se laver les mains, il faut de l’eau. De ce fait, il a fallu qu’on accélère le processus pour que ces quartiers qui ne disposent pas d’eau puissent rapidement en avoir pour lutter efficacement contre le Covid-19 »

Le ministre a rappelé que c’est dans cadre du programme « Eau pour tous » que le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara a donné des instructions pour que les questions liées à l’amélioration et à l’accès à l’eau potable soient définitivement résolus.

Présent aux côtés du ministre de l’Hydraulique, le patron de la Cie-Sodeci, Ahmadou Bakayoko s’est réjoui du lancement de ce projet qui va contribuer à l’élargissement du réseau de canalisation. Et surtout à lutter contre la fraude dans le secteur.

Pour sa part, le maire de Yopougon Kafana Koné s’est dit heureux de cette initiative du gouvernement.



Le 09/05/20 à 13:18
modifié 09/05/20 à 13:18

LES + POPULAIRES

Développement personnel : Konan-Yahaut Cyriaque évoque les bienfaits du développement de la mémoire Bingerville/Conflit foncier : Une dizaine de blessés dont deux cas graves à M'bato-Bouaké Concours direct d’entrée à l’Ena en 2021/Cycle moyen supérieur : Les résultats de la phase de présélection disponibles