Covid-19: La délivrance du laissez-passer désormais soumise à une attestation médicale de non infection à la pandémie

Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Vagondo Diomandé. (Photo : Dr)
Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Vagondo Diomandé. (Photo : Dr)
Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Vagondo Diomandé. (Photo : Dr)

Covid-19: La délivrance du laissez-passer désormais soumise à une attestation médicale de non infection à la pandémie

Par CICG
Le 09/05/20 à 11:10
modifié 09/05/20 à 11:10
Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Vagondo Diomandé, a annoncé, le vendredi 08 mai 2020, à Abidjan-Plateau que l’obtention du laissez-passer est désormais soumise à la présentation d’un document médical de non-infection au COVID-19.

C’était au cours de point presse quotidien sur la gestion de la pandémie du Coronavirus auquel ont pris part également les ministres de la Santé et de l’Hygiène publique, Aka Aouélé, de la Communication et des Médias, Sidi Tiémoko Touré.

Vagondo Diomandé a expliqué les décisions annoncées le jeudi 7 mai par le Président de la République, dans une adresse à la Nation. Afin de tenir compte des évolutions enregistrées tant à Abidjan qu’à l’intérieur du pays.

Il a indiqué que les contrôles de sécurité tant à Abidjan qu’à l’intérieur du pays seront renforcés. Ce sont, a-t-il relevé, 38 000 éléments qui sont engagés dans la lutte contre la pandémie.

Selon lui, le gouvernement, pour améliorer les capacités opérationnelles des forces de défense et de sécurité, va acquérir 50 véhicules supplémentaires, avant fin mai 2020, afin de porter à 100, le nombre d’équipes d’intervention rapide.

Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Aka Aouélé a indiqué que le gouvernement mettra tout en œuvre pour circonscrire la pandémie dans le Grand Abidjan. Il a insisté sur le respect des mesures barrières et recommandé vivement le port des masques. « Ce sont 200 millions de masques sanitaires qui ont été commandés, dont 51 millions déjà disponibles », a-t-il dit.

Le ministre de la Communication et des Médias, Sidi Tiémoko Touré, a quant à lui, exhorté les populations à adhérer à la stratégie de lutte déployée par le gouvernement.



Par CICG
Le 09/05/20 à 11:10
modifié 09/05/20 à 11:10

LES + POPULAIRES

Droits de l'homme : Des sous-officiers de la gendarmerie et de la police instruits sur la question Construction d'universités et campus: Plus de 163 milliards de FCfa pour Adiaké, Abidjan et Bouaké Club service: La Jeune chambre internationale d’Abidjan renouvelle ses instances