Lutte contre le Covid-19 : Les femmes musulmanes font des dons à la Maca

La présidente de la Cofemci Hadja Mariam Fofana à l'extrême droite et des membres de l'organisation. (Dr)
La présidente de la Cofemci Hadja Mariam Fofana à l'extrême droite et des membres de l'organisation. (Dr)
La présidente de la Cofemci Hadja Mariam Fofana à l'extrême droite et des membres de l'organisation. (Dr)

Lutte contre le Covid-19 : Les femmes musulmanes font des dons à la Maca

Le 06/05/20 à 18:36
modifié 06/05/20 à 18:36
Chaque année dans la période du carême, la Confédération des organisations féminines musulmanes pour l’unité, la paix et le développement en Côte d’Ivoire (Cofemci) pense aux prisonniers. Elle leur fait des dons pour bien vivre ce moment.

Cette année, avec la crise sanitaire liée au Covid-19, ces femmes ont prévu jeudi, lors de la cérémonie qui a eu lieu à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca), en plus des dons habituels constitués de vivres et non vivres, des masques et des kits de lavage des mains.

« Nous comptons ainsi participer aux immenses efforts consentis par l’État de Côte d’Ivoire pour bouter hors de notre pays cette peste des temps modernes appelée Covid-19 », a déclaré Hadja Mariam Fofana, la présidente de l’organisation.

Elle a, par ailleurs, indiqué que la Cofemci a choisi de visiter les prisons parce que les détenus sont pour la plupart des laissés-pour-compte. Certains ne sont pas visités par leurs parents. Elle a également fait savoir que sur les 8000 prisonniers à la Maca, 5000 sont des musulmans. Le carême est donc, selon elle, un bon moment pour les soutenir. « La Cofemci n’oublie pas non plus les prisonniers non musulmans lors de ses visites de charité ».

Hadja Mariam Fofana a profité de cette occasion pour remercier l’État de Côte d’Ivoire, les médias ainsi que l’administration pénitentiaire pour l’application des mesures barrières contre le Covid-19 ; qui consistent à se laver fréquemment les mains au savon ou utiliser un gel hydro-alcoolique, porter le masque, tousser ou éternuer dans un mouchoir à usage unique à jeter dans une poubelle. Garder une distanciation sociale d’un mètre.


Le 06/05/20 à 18:36
modifié 06/05/20 à 18:36

LES + POPULAIRES

Boundiali/Autonomisation de la femme : 40 coopératives de femmes équipées Rentrée scolaire 2020-2021 : Enseignants et élèves du lycée de garçons de Bingerville en place Respect des droits des enfants : La ministre Bakayoko-Ly Ramata invite les populations à mettre en place des stratégies efficaces