Rhdp: L’Udpci déplore les agissements de certains cadres qui fragilisent la cohésion interne

Albert Mabri Toikeusse, président de l'Udpci. (DR)
Albert Mabri Toikeusse, président de l'Udpci. (DR)
Albert Mabri Toikeusse, président de l'Udpci. (DR)

Rhdp: L’Udpci déplore les agissements de certains cadres qui fragilisent la cohésion interne

Le 03/05/20 à 04:52
modifié 03/05/20 à 04:52
La direction de l’Union pour la démocratie et pour la paix (Udpci) avec à sa tête son président Mabri Toikeusse, s’est réunie, le samedi 2 avril 2020, à Abidjan-Cocody, pour réfléchir sur la vie de leur parti.

Au cours de cette rencontre, la direction de parti arc-en-ciel a déploré les agissements de certains cadres du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) qui fragilisent la cohésion interne, rappelant que leur adhésion au Rhdp émane de la décision du congrès extraordinaire du 12 mai 2018.

S’agissant de la candidature à la présidentielle de 2020 qui fait couler beaucoup d’encre et de salive, le parti de Mabri Toikeusse, « prend acte des résolutions du Conseil politique du Rhdp, du 12 mars 2020, désignant Monsieur Amadou Gon Coulibaly comme candidat» de cette formation politique. Toutefois, l’Udpci va entreprendre une large consultation de ses militants en vue d’une meilleure appréciation de cette décision.

Tout en réaffirmant son appartenance au Rhdp, l’Udpci félicite le Président de la République, Alassane Ouattara, par ailleurs président du Rhdp, qui a su faire prévaloir le dialogue afin de permettre à la famille des houphouétistes de retrouver la sérénité.

Rappelons que le président de l’Udpci, Mabri Toikeusse, est l’actuel ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique de Côte d’Ivoire.

Le 03/05/20 à 04:52
modifié 03/05/20 à 04:52

LES + POPULAIRES

Mérite féminin : La rédactrice en chef de Fraternité Matin félicitée par Ramata Ly-Bakayoko Violences basées sur le genre : 10 000 signatures attendues pour dire non ! Journée internationale de l’élimination de la violence à l’égard des femmes : La déclaration du CNDH