Lutte contre le COVID-19 : Le ministre Amadou Koné offre 20 000 masques aux usagers de la route

Le ministre des transports, Amadou Koné (à droite) remettant le don. (DR)
Le ministre des transports, Amadou Koné (à droite) remettant le don. (DR)
Le ministre des transports, Amadou Koné (à droite) remettant le don. (DR)

Lutte contre le COVID-19 : Le ministre Amadou Koné offre 20 000 masques aux usagers de la route

Par CICG
Le 29/04/20 à 15:48
modifié 29/04/20 à 15:48
Après une première phase de sensibilisation, où 10 000 masques ont été distribués aux conducteurs, apprentis et passagers, le ministre des Transports, Amadou Koné, a, à nouveau, offert 20 000 masques aux acteurs des transports routier et fluvial, aux forces de l’ordre et aux unités de polices municipales des communes du District d’Abidjan.

C’était le mardi 28 avril 2020 à l’immeuble du Postel 2001, au lancement de la phase de répression des contrevenants aux mesures prises relativement au transport des passagers par le Conseil national de sécurité (CNS).

« Il s’agit pour nous de faire en sorte que les décisions du CNS soient appliquées dans le secteur des transports en ce qui concerne la lutte contre la propagation du virus sur toute l’étendue du territoire », a précisé Amadou Koné.

Pour lui, il faut faire en sorte que les acteurs du transport ne soient pas les vecteurs d'expansion géographique de la maladie dans le District d'Abidjan.

Pour le respect des mesures barrières, notamment le port obligatoire du masque dans les véhicules et la limitation du nombre de passagers à bord, le ministre a souhaité une forte implication de la police municipale à l’intérieur des communes. Estimant que les forces de l’ordre agissent déjà sur les grands axes.



Par CICG
Le 29/04/20 à 15:48
modifié 29/04/20 à 15:48

LES + POPULAIRES

Cocody-Angré : Un commissaire de la PJ tué dans des échanges de tirs avec des braqueurs Décès du ministre Sidiki Diakité: Dominique Ouattara exprime la compassion du couple présidentiel à la famille éplorée Cour d’appel d’Abidjan : 6291 dossiers enregistrés pendant l’année judiciaire 2019-2020