Kobenan Adjoumani à propos des critiques contre le chef du gouvernement: «Le Premier ministre ne le fait pas pour des élections...»

Le ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Kobenan Kouassi Adjoumani. (DR)
Le ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Kobenan Kouassi Adjoumani. (DR)
Le ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Kobenan Kouassi Adjoumani. (DR)

Kobenan Adjoumani à propos des critiques contre le chef du gouvernement: «Le Premier ministre ne le fait pas pour des élections...»

Le 23/04/20 à 20:47
modifié 23/04/20 à 20:47
Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Kobenan Kouassi Adjoumani, invite les Ivoiriens à mieux apprendre à connaître le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly. Dans une interview publiée mercredi dernier, il a soutenu que le chef du gouvernement, en homme de foi, de scrupule et de principe, ne profite jamais d’une situation pour se positionner.

En effet, l’interviewé régissait aux critiques faites par des personnes à l’endroit du Premier ministre qui l’accusent de mettre sa photo ou effigie sur les denrées alimentaires distribuées aux populations, à l’effet de battre campagne avant l’heure.

« Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly est une personnalité que les Ivoiriens devraient apprendre à connaître au lieu de se contenter des vieux clichés développés par la politique politicienne. Je voudrais rappeler pour leur gouverne qu’avant d’être candidat, il assistait déjà les populations. Rappelez-vous quand il y a eu des inondations à Grand-Bassam et Aboisso après les fortes pluies de l’année dernière, il nous a fait personnellement l’honneur de nous missionner auprès des populations sinistrées pour leur offrir des dons », a-t-il expliqué. Puis d’insister : « Donc, ce qu’il fait aujourd’hui, en termes d’assistance personnelle à des Ivoiriens, le Premier ministre ne le fait pas pour des élections, parce qu’il ne regarde pas la coloration politique de ceux à qui il fait des dons. »

Pour Kobenan Kouassi Adjoumani, le chef du gouvernement est un grand homme d’État. « Il aime profondément l’homme et il est amoureux de son pays, pour lequel il est très engagé. Quand il s’agit de la Côte d’Ivoire, il est extrêmement sérieux et c’est peut-être cela qui déroute ses adversaires. Mais, quand on est à la tête de la Côte d’Ivoire, quand on a les responsabilités qu’il a, on ne peut pas les assumer sans faire preuve de sérieux et de rigueur », a-t-il révélé.

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural a, en outre, déclaré qu’en raison de la crise sanitaire, l’opposition réclame la suspension de l’enrôlement et exige la gratuité des cartes nationales d’identité. Sur la question, il est catégorique : « Cette opération ne s’arrêtera pas ! ». Il a ensuite argué que les mesures barrières sont strictement appliquées de sorte que les pétitionnaires ne risquent rien en s’y rendant pour procéder à leur enrôlement.

Lors de cette interview, Kobenan Kouassi Adjoumani s’est aussi prononcé sur la transition demandée par l’opposition au cas où le calendrier électoral ne pourra être tenu du fait du Covid-19. « Je voudrais très sincèrement conseiller à l’opposition de s’inscrire résolument dans la voie des élections, plutôt qu’à chercher à suspendre telle opération, boycotter telle autre, pour nous empêcher d’aller à des élections », a-t-il invité.

La crise sanitaire obligeant, l’interviewé n’a pas manqué de saluer la batterie d’actions mise en œuvre par le gouvernement pour contenir le coronavirus. A cet égard, il s’est félicité du plan de riposte engagé par l’État pour combattre ce virus mortel. Le coût de ce plan, à l’en croire, est évalué à plus de 95 milliards de F Cfa. Selon lui, ce chiffre est un indicateur qui montre toute la détermination du gouvernement dans cette lutte.

Il a, par ailleurs, précisé qu’à côté de cette action, un autre plan de riposte économique, humanitaire et social d’un coût de 1 700 milliards de F Cfa a été adopté pour soutenir notre économie, éviter que les entreprises ne s’écroulent, maintenir les emplois et soutenir ceux de nos compatriotes qui sont dans une situation de détresse en général.

« Malgré la gravité et la complexité de la situation, le Chef de l’État et le Premier ministre n’ont jamais donné l’impression d’être débordés. Je voudrais ici leur rendre hommage, les féliciter et les saluer avec respect », a-t-il déclaré. Avant d’inviter les populations à respecter les consignes du Conseil national de sécurité (Cns) pour éviter la propagation du Covid-19 .



Le 23/04/20 à 20:47
modifié 23/04/20 à 20:47

LES + POPULAIRES

Assainissement et drainage à Treichville: Seize familles impactées du quartier Biafra reçoivent des chèques Opérée avec succès d’une ostéonécrose avancée: Ingrid Logbo tient à nouveau sur ses jambes et a retrouvé la joie de vivre Autoroute du Nord: 5 victimes dont 2 décès dans une collision entre deux camions de transport de marchandises