Lutte contre le Covid-19 : Des individus mis aux arrêts pour non-respect du couvre-feu à Alépé

Des individus pris pendant le couvre-feu à Alépé. (DR)
Des individus pris pendant le couvre-feu à Alépé. (DR)
Des individus pris pendant le couvre-feu à Alépé. (DR)

Lutte contre le Covid-19 : Des individus mis aux arrêts pour non-respect du couvre-feu à Alépé

Le 21/04/20 à 12:34
modifié 21/04/20 à 12:34
Atsé Elvis, Atsé Clovis, des jumeaux âgés de 24 ans, menuisiers à Adzopé et Roméo Angui, maçon, 29 ans, résidant à Nianda, dans la commune d’Alépé, ont été interpellés dans la nuit du 19 au 20 avril 2020, aux environs de 23h à Memni, une localité située à 13 Km d’Alépé, par des éléments des forces de l’ordre en patrouille.

En effet, face au non-respect du couvre-feu par certains jeunes des localités de Memni, Montézo, Ahoutoué, Kossandji, les forces de l’ordre ont décidé d’intensifier les patrouilles pour faire appliquer cette mesure barrière instaurée pour freiner la propagation de la maladie à coronavirus ou Covid-19.

Ainsi elles ont surpris ces trois jeunes susnommés aux environs de 23h dans les rues de Memni. Soumis à un interrogatoire, ils disent être venus pour prendre part à une veillée funèbre. Pis, les jumeaux ont même laissé entendre qu’ils ont contourné tous les postes de barrage des forces de défense et de sécurité mis en place pour faire respecter la mesure d’isolement d’Abidjan pour être présents à Memni.

Pour le commissaire Zro Tiémoko du commissariat d’Alépé, tous ces cas d’indiscipline ne pourront plus être tolérés. Ces trois hors-la-loi seront donc déférés devant le parquet d’Abidjan-Plateau dont dépend Alépé pour répondre de leurs actes. Il a également indiqué que lors d’une patrouille à Monga, à 3 Km d’Alépé, ses hommes ont saisi des baffles d’un appareil de sonorisation qui continuait de jouer la musique dans un maquis à l’heure du couvre-feu, le propriétaire des lieux ayant pris la poudre d’escampette.

Notons que dans le cadre de la lutte contre cette pandémie, le Conseil régional de La Mé, à travers son 2è vice-président, le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Joseph Séka Séka, a offert le 19 avril 2020, des vivres, des non-vivres, du matériel médical et des kits de lavage des mains aux populations.

Info : Une correspondance particulière


Le 21/04/20 à 12:34
modifié 21/04/20 à 12:34

LES + POPULAIRES

Religion/Sanctuaire Notre Dame de la Garde de Bonoua : La sacristie vandalisée Après les événements de Dabou : La compassion du Sénateur Gabriel Yacé aux familles éplorées Religion : Les musulmans célèbrent, mercredi, le Maoulid